25 août 2017

George D. La musique, dès le départ...

  La musique dès l'origine : George D. George: La musique, dès le départ. Rien d’autre. Je n’avais, à sept ou huit ans, aucune idée de la forme que cela prendrait mais un désir tenace m’animait et m’enfiévrait. Dans ma famille, on ne jouait d’aucun instrument. J’étais petit. Mes idées étaient confuses. Le saxophone me plaisait car la sonorité en est belle, si sombre par instants et étincelante par d’autres. Il y avait aussi le piano et la guitare. Je vivais dans une banlieue assez pauvre de Londres où les gens travaillaient... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 août 2017

George D. Celui qui meurt...La gloire et après....

George D. : une carrière....  Jusqu’à l’âge de treize ans, j’ai été un collégien insignifiant. J’étudiais dans un établissement public d’une banlieue londonienne peu flatteuse sur lequel personne n’avait rien à dire. Je ne pense pas avoir ébloui grand monde mais je suis devenu célèbre. Qui sait ce qu’ont pensé ceux-là même qui me prédisaient un fâcheux avenir quand ils me surprenaient en train de dessiner au bas d’une page de cahier au lieu de résoudre les équations ou les fumeux sujets de réflexion qu’ils me proposaient…... [Lire la suite]
25 août 2017

George D. Avant la France, le trou noir...

  Hiver 2016: George Daniel, Pop star anglais en péril veut fuir Londres et les excès en tout genre... George: Il y a six mois, j’ai commencé à rêver du trou noir dans lequel nécessairement je tomberais parce que revenaient dans ma vie les incontournables enfermements de la dépression et que j’y ajoutais mes vieux amis : les comprimés, les pilules, les poudres  et les verres d’alcool. Il n’y avait rien à fuir, bien sûr, mais plus grand-chose à affronter non plus. J’avais connu le star system, les joies et les... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 août 2017

George D. Celui qui meurt...Un sauvetage difficile.

  Jonathan et Nicholas, deux jeunes artistes, sauvent de la noyade un inconnu récalcitrant... Nicholas :  J’étais avec Jonathan sur la plage quand on l’a vu. En guise de plage, c’était plutôt une crique et de la villa, l’accès en était difficile. Il fallait emprunter un escalier escarpé aux marches parfois étroites ou abîmées. En général, on y allait tous ensemble et à la queue leu-leu ou par deux ou trois, plutôt le matin ou en début d’après-midi. Décembre à Roquebrune était théoriquement « un mois froid ».... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 août 2017

George D. Celui qui meurt...Le Rescapé...

    En vacances sur la Côte d'azur pour les fêtes de Noël, un  groupe de jeunes artistes recueillent un homme qui a attenté à ses jours. Cet inconnu est une star en déroute... Nicholas : Au sommet de l’escalier de pierre, l’étrange miraculé du suicide a enfin paru retrouver ses esprits et nous a regardés comme si nous étions enfin des personnes et non d’étranges créatures. Quittant sa dureté, il est devenu un homme simple. - Je vous ai causé bien du souci ! Vous êtes jeunes et en vacances et je vous ai... [Lire la suite]
17 août 2017

George D. Celui qui meurt...George D. Dans la villa...

Marjan : George D. arrive... Il a mis quelques jours à « quitter mentalement son auberge discrète ».  Il  s’est cantonné dans une chambre proche de celle de Carolyn et nous ne l’avons d’abord pas trop vu. Sans doute y dormait-il beaucoup et récupérait-il car cet air de somnambule qui cherche la mort commençait à le quitter. De cette façon, il était plus rassurant. Toutefois, il demeurait encore trop seul alors qu’un homme dans sa situation ne devait pas l’être, sous  peine d’être rattrapé par ses démons. On... [Lire la suite]

17 août 2017

George D. Celui qui meurt...Marjan. Avant Noël.

Marjan : se souvenir de Georges D. Au début de sa carrière, il s’était adressé à un public de collégiennes ou de lycéennes énamourées et ses tenues provocantes avaient aidé à la création d’un mythe : le beau jeune chanteur, en blouson de cuir, barbe de trois jours, ray ban et santiags qui était prêt à séduire les midinettes. Quand il en avait eu assez de donner le change pour rien puisqu’il s’avérait que sexuellement, il n’était pas attiré vers les femmes, il avait modifié son image publique. Elle était restée virile mais les... [Lire la suite]
10 juillet 2017

George D. Celui qui meurt...24 décembre 2015 (1)

    Carolyn : Il était décidé qu’on décorerait la maison et l’annexe dès le 24 au matin et on s’y est tous mis. Aucune pièce ne devait échapper à notre attention. On a formé des équipes commencé à mettre des guirlandes partout. Pour la plupart d’entre elles, elles venaient du commerce mais l’imagination étant au pouvoir, beaucoup avaient été fabriquées sur place avec des matériaux divers. Il en allait de même des couronnes de fleurs et de feuillages que nous avons placées sur les portes. Le débat sur le sapin artificiel... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 12:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 juillet 2017

George D, Celui qui meurt.

    24 décembre 2015: George Daniel, le chanteur célèbre, s'enfuit de Londres et rencontre, sur la côte d'Azur, un groupe de jeunes gens qui l'accueillent...   Carolyn : Plus qu’une accolade masculine traditionnelle mais moins qu’une vraie étreinte. Difficile de savoir ce que c’était, en tout cas pas un enlacement. Quand Erik s’est écarté de lui, il l’a fait avec beaucoup de grâce et nous avons vu en lui le danseur classique inspiré qu’il devait être. Nous en sommes restées impressionnées. Après que George se... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 juillet 2017

George D. Celui qui meurt...24 décembre 2015 (1)

    Guillaume Le moment le plus particulier de ce vingt-quatre décembre a bel et bien été le concert improvisé dont il nous a honorés dans les bâtiments annexes entre seize heures et dix-neuf heures. Vraiment, ça a été quelque chose. Après les moments forts de la décoration de la villa et de la préparation du repas du soir, chacun a déjeuné comme il l’a voulu. En milieu d’après-midi, j’ai rejoint Nicholas dans la salle qui était réservé à la musique. Je n’étais pas le dernier car on l’attendait avec impatience sur des... [Lire la suite]