26 novembre 2017

Julien de Lille...

  Au bout du compte, à Anvers, une conclusion s'impose toujours. La Thaïlandaise, l'Africaine ou l'Italienne font leur entrée. Il y a aussi des slaves et bien sûr des hollandaises, des slaves et des françaises. Le plaisir est là, il leur est donné. Quand ils rentrent à l'hôtel, ils s'effondrent ; Tout est bien. Les draps sentent bon. L'hôtel est confortable, sinon luxueux. La réceptionniste de nuit est aussi charmante que celle de jour et le silence est délicieux. Au matin, ils parlent encore de cuisines variées pour... [Lire la suite]