george-michael-la-tournee-de-la-foi-21-x-29-7-cm

George avait du succès au Royaume-Uni mais là, c'est la gloire. La gérer lui semble difficile dans un univers où on décrypte sans cesse ses faits et gestes. D'autant qu'Andrew n'est plus là pour l'épauler...

-Vous me demandez pourquoi mon premier album solo s'intitule Faith...Eh bien, je crois, aujourd'hui beaucoup plus que durant mon adolescence. Je crois que les forces du Bien et du Mal sont des choses réelles.Je n'ai pas de religion, mais je crois que l'on peut influencer sa vie, son futur, par la foi et la décence envers les autres. Cela ne signifie pas que j'ai eu des problèmes de foi en moi-même, de confiance. J'ai plutôt eu des problèmes à cerner ma propre identité. Le succès de Wham est intervenu très tôt dans ma vie. J'avais dix-huit ans, je venais de quitter l'école, quand tout a commencé. C'est extrême. Durant quatre ans, je n'ai pas eu le temps de former mon identité. C'est le public qui me dictait qui j'étais. Alors j'ai dû prendre du recul. Arrêter le groupe. Faire le point.Vous m'interrogez sur les chansons de Wham et mon style vestimentaire ! J'étais jeune, Andrew aussi. Il est facile de comprendre quelles pouvaient être nos sources d'inspiration ! Les vêtements que je portais alors ? Ces tenues acidulées m'amusaient. Je n'ai plus la même allure, c'est clair et vous savez quoi ? Ce qui me flanque le cafard, c'est que dans l'esprit des gens mon look sexy s'est toujours opposé à la reconnaissance purement musicale. Mon image est conventionnelle, je suis « straight » (droit). A cause de cela, on oublie que depuis six ans j'ai écrit plus de tubes pop que n'importe qui. La richesse ? Le succès ? Le star système ? Être riche et célèbre, c'est 90 % de la séduction dans ces cas-là. Ce serait presque pareil si j'avais une tête en cul de cheval.

Ah et bien sûr, vous voulez savoir où j'en suis sur le plan affectif ! Je suis fidèle. Je souhaite une relation qui dure, même si j'ai besoin de prendre le large régulièrement pour me retrouver seul. Je n'ai pas besoin d'un bout de papier. Le mariage est important lorsqu'on veut des enfants, et je n'aurai certainement pas d'enfant dans un futur proche. Est-ce qu'on m'a utilisé ? Oui bien sûr et j'ai fait de même. Être un gigolo, c'est ce que j'ai vécu depuis six ans, si l'on pousse à l'extrême. Une femme qui paie un gigolo, elle l'utilise sans tenir compte un seul instant de ses sentiments. C’est pour cela que j'ai cessé de coucher à droite et à gauche. Donc, vous voyez ça m'a lassé...

ff54489b46918daf82f7dc39b8a95df4

Ce qui le lassait aussi, c'est qu'on l'attende aux quatre coins de la planète sans lui demander d'avoir d'état d'âme. C'est qu'auparavant, il y a avait toujours eu Andrew pour l'épauler et maintenant il était seul. Il regrettait cette force que lui donnait cette amitié, ses concerts en duo. Faire face seul, c'était différent. La pression était énorme. Il devenait une super star. Et ce faisant, il devait s'exposer sans cesse.

Comment faire pour ne pas être surexposé ?