KG FLEURS

Romantique, elle l'était par certains côtés, cette relation car aucun des deux ne renonçait à être chevaleresque avec l'autre : dîners aux chandelles, escapades dans de somptueux paradis pour riches, cadeaux souvent coûteux et nombreux serments. Mais elle était aussi très médiatique, ce qui, quoi qu'il pût en dire, plaisait plutôt à l'homme d'affaire texan. Il avait été élu par une célébrité mais, attention, il avait du répondant dans son domaine, lui-aussi et il ne manquait pas d'argent. C'est ce que renvoyait son regard sur les photos prises du couple pendant les longues années de leur liaison. Ne croyez pas que ce soit lui qui me tienne car il est talentueux, célèbre et riche ! Même si je le suis moins que lui, je n'ai rien à lui envier de ce côté là et m'assume parfaitement. Ne me prenez pas pour un faire valoir ! Beaux et pleins de classe, ils rivalisaient d'élégance tous les deux. Si George était tout en noir, Kenny s'alignait sur cette couleur mais ajoutait une note blanche. S'il portait du blanc, Kenny faisait de même. Tous deux portaient des vêtements de marque et si possible, du sur mesure. Les lignes comptaient et les matières car il fallait renvoyer une image à la fois glamour, raffinée mais accessible. Voilà deux hommes qui étaient beaux, s'aimaient mais avaient, en dehors de leurs carrières respectives et du statut de star de l'un d'eux, une vie quotidienne qui les rendait abordables. Photographiés en tenue de sport, on les sentait proches de soi avec tout de même une fierté et une élégance étudiée qui pouvait dissuader de frayer avec eux. Posant pour un photographe alors qu'ils se rendaient à une soirée de gala, ils impressionnaient par leur facilité à se mettre en valeur tout en vous laissant penser que vous-aussi, peut-être...A l'évidence, l'un comme l'autre affichaient leur fierté d'être gay et ensemble. Une façon comme une autre de démontrer que George était à même de passer au dessus des scandales qui émaillaient sa vie pour être heureux en couple et pour Kenny de prouver qu'il savait faire la part des choses...D'ailleurs, sur bon nombre de photos, ils se touchaient. George passait un bras sur l'épaule de son américain, ou lui tenait la main.Kenny enlaçait George ou l'embrassait. On sentait la fierté qu'ils avaient de leurs corps et de leur alliance physique à travers leurs poses et leurs vêtements. Et on sentait leurs croyances aussi. Cette petite croix que George gardait au cou, ces alliances qu'ils arboraient...L'Ange américain, souriant et radieux, offrant aux regards son beau visage massif, ses yeux noisette rieurs, ses lèvres fines et sa chevelure blond foncé, courte et disciplinée au gel et son impeccable compagnon en costume sombre, le regard marron vert aux aguets...Oui, c'était une relation qui n'était pas dénuée de romantisme et qui reposait sur des sentiments profonds de part et d'autre mais qui, bien sûr, se déroulait dans une ambiance de show business parfois épuisante...

kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkgoooooooooooooooooooooooooos

Et puis, il y avait cette arrestation. Il y avait de quoi être exaspéré, cette fois ! Mais comme souvent en amour, la logique manquait et les deux amants s'unirent plus fortement encore puisque le chanteur trouva le moyen de tout bouleverser. Tout pouvait être spectacle et chanson, cette cruelle mésaventure aussi. George ne le comprit pas tout de suite mais quand il l'eut fait, il saisit la balle au bond ! En décembre 1998, dans le talk show britannique de Michael Parkinson, il revint sur ses agissements et expliqua qu'il n'était pas à cette époque là dans le meilleur état d'esprit.

-Ah bien sûr, c'était irresponsable de faire cela ! Mais voyez-vous, je pense que c'était un mal pour un bien. En effet, la presse internationale a tellement relayé l'événement que je me suis trouvé acculé. Bon voilà, je suis homosexuel. Bien sûr j'avais posé des jalons mais le déclarer publiquement dans la presse, je ne l'avais pas fait...

-Et maintenant, c'est clair ?

-On ne peut plus !