04 février 2018

George D. Celui qui meurt...Erik. Deuil difficile.

  Erik. New York. Janvier 2016. Lettre fictive de A, styliste brésilien, mort en 1993, à l’adresse d’Erik Anderson, danseur soliste au New York City ballet. Bonjour ! George sera bientôt avec moi. Il attendait ce moment depuis longtemps. Il s’est endormi et son cœur a lâché dans son sommeil, sans qu’il souffre le moins du monde. D’ailleurs, il avait un visage très paisible quand le jour s’est levé. Est-ce que tu le sais ? Moi, je l’affirme car j’étais là. Je suis A. Il t’a parlé de moi. Tu es le seul à qui je peux... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :