26 août 2018

Clive, le Vengeur. Avant de voir Erik danser...

  Il a lu dans mes pensées et il m’a court-circuité : -  La chasse a ses limites, vous le savez comme moi. Actuellement, je vis une sorte de deuil. Mon ordinaire est frugal pour ce qui est des plaisirs de la chair, pour ne pas dire inexistant. Erik fait partie de moi comme je fais partie de lui. Punissez en lui ce qui doit l’être, monsieur Dorwell et remettez-le-moi. Et s’il aime quelqu’un d’autre, espèce de gros naïf ! C’est quoi, sa feuille de route à lui ? Il est quoi, lui, « Erik » ? A voile... [Lire la suite]