08 février 2021

Round Here. Partie 3. Songs For the Last Century.

Fin des années qutre-vingt dix, début des années deux mille. George tente de faire face à la perte de sa mère en se focalisant sur de nouveaux projets. Il adapte des chansons connues ou chante les autres...Le résultat laisse perplexe. Son album de 1999, Songs For The Last Century, se composait principalement d'anciens standards de jazz et de nouvelles interprétations de chansons populaires plus récentes, telles que  Roxanne  de  Police et Miss Sarajevo, de U2 et Brian... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 février 2021

Round Here. Partie 3. Excessif, amoureux, différent...

A la fin des années quatre vingt-dix, George Michael se connaît mieux. Excessif, il gère ses excès ou se plaît à le croire. Et il y a Kenny, qui l'entoure d'affection... Kenny était là, central et fort. Il parvenait à gérer les angoisses de George et ses frasques. Il comblait ses manques. Lesley, sa mère, lui avait apporté dans son enfance une attention et une affection si inégalables que le manque se créait toujours. Casanière et rêveuse, elle avait créé autour de lui un univers protecteur où il avait pu s'épanouir. Privé d'elle,... [Lire la suite]
07 février 2021

Round Here. Partie 3. De nouveau là !

Après un long repli, George Michael revient à la musique... Du reste, George montrait qu'il redevenait actif, ce qui était bon signe. En marge de l'album, Songs for the Last Century, il participa à plusieurs concerts entre 1999 et 2000. En avril 1999, il rendit hommage à Linda McCartney pendant un concert organisé par son mari Paul. Linda McCartney était morte un an auparavant d'un cancer du sein.  Ma mère a perdu le même combat que Linda , déclara-t-il sur scène. En octobre 1999, il... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 février 2021

Round Here. Partie 3. En brésilien, pour ne pas oublier.

    Se você disser que eu desafino amorSaiba que isso em mim provoca imensa dorSó privilegiados têm ouvido igual ao seuEu possuo apenas o que Deus me deuSe você insiste em classificarMeu comportamento de anti-musicalEu mesmo mentindo devo argumentarQue isto é bossa-nova, isto é muito naturalO que você não sabe nem sequer pressenteÉ que os desafinados também têm um coração     Si tu dis que je chante faux, mon amour,Sache que cela provoque en moi une immense douleurSeuls les privilégiés ont une oreille comme... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 février 2021

Round Here. Partie 3. Chanter Desafinado avec Astrud Gilberto.

Le titre Desafinado désignait celui qui chante faux. C'était un vieux tube de Stan Getz. Et puis, il y avait cette rencontre si étonnante avec Pavarotti, le célèbre chanteur de Bel Canto, l'ami des diva et leur interprétation commune de la chanson d'Elton John et de Miss Sarajevo...Alors comment se plaindre de sillonner la planète avec lui, de passer de concert en cocktail dans des villes magnifiques, de dîner ensemble et parler de tout et de rien ? Sur les photos qu'on prenait d'eux, ils étaient radieux, que ce soit un matin à... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 février 2021

Round Here. Partie 3. Se revoir.

4. Gentleman farmer et ami tangible.Andrew, pas vu depuis bien longtemps, était de passage à Londres juste à un moment où George qui s'y trouvait, avait envie de le revoir. Comme lui, il avait changé, étant passé d'une jeunesse tumultueuse dont Wham ! était l'emblème à celui d'homme d'affaire. Grand, très mince, vêtu avec une sobre élégance, il portait bien ses trente-huit ans mais n'avait pas la flamboyance de l'illustre chanteur. -Tu sais, ça me fait plaisir ! -A moi aussi, George surtout que j'ai l'impression d'être reçu à... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 février 2021

Round Here. Partie 3. Andrew : fidélité, amitié...

En Cornouailles puis à Londres, George retrouve Andrew, le comparse de Wham ! , celui avec qui il a eu tant de succès. Il avait l'air heureux et dans son élément là-bas et George, quand il lui avait rendu visite, avait su qu'il n'y avait plus et depuis longtemps de rivalité entre eux et qu'elle ne referait pas surface. -Tu t'occupes toujours de rugby ? -Oui mais aussi de tennis aussi et puis je soutiens une association caritative et écologique Surfers Against Sewage, qui est impliquée dans la protection du... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 février 2021

Round Here. Partie 3. Le goût des scandales. Une façon d'être?

En visite à Londres, Andrew Ridgeley, l'autre membre de ce qui fut Wham ! va voir George Michael. Le mode de celui-ci l'inquiète. Il cherche trop le scandale... -George, oh Yog ! Je te parle en ami. Tu n'es pas toujours discret et j'entends des conneries sur toi. Tu attires la boue...Tu es un interprète exceptionnel, un grand mélodiste, peu de styles musicaux te résistent...Non quand même, calme toi de ce côté là. -Tu penses à l'Amérique et à ce scandale ? -Entre autres. -Mais je t'assure qu'avec Kenny, nous avons... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 février 2021

Round Here. Partie 3. Andrew, l'ami des premiers temps. Réveiller George?

De passage à Londres, Andrew Ridgeley tente d'atteindre son ami de longue date, George Michael. Mais il est difficile d'atteindre celui-ci dans ses rêves secrets et ses fantasmes.  Andrew avait le sentiment qu'il avait manqué à sa mission mais ce qu'il demandait à George était-il réaliste ? Comment cet ami de toujours aurait-il pu lui avouer qu'il était boulimique sur le plan sexuel et se délectait de l'être et qu'à tout prendre, puisqu'il se camait, mélanger les sensations offraient des perspectives percutantes...Comment... [Lire la suite]
07 février 2021

Round Here. Partie 3. Seul dans une vaste demeure...

George rêve d'étreintes dans un bordel pour hommes.  Il se trouvait seul dans une vaste demeure qui lui appartenait mais ne ressemblait en rien à sa belle propriété londonienne. Vêtu de gris, curieusement barbu, il était assis sur un canapé blanc et, la tête dans les mains, s'ennuyait ferme. Le téléphone sonnait mais il restait sans réaction jusqu'à ce que, irrité, il décrocha. Une voix onctueuse au bout du fil, une invitation oubliée...Oui, il irait. Il prenait les transports en commun, silhouette grise parmi les hommes gris,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :