03 mars 2020

DOUCEUR DES FEMMES ET AUTRES CHIMÈRES. FASTUEUSE.

    Lise fait ainsi depuis dix ans, étonnant un mari à qui l’art du travestissement échappe et qui donc, s’émerveille de cette épouse théâtrale. Tantôt, diurne, elle va et vient en robe de laine ou jupe et corsages sages ; tantôt nocturne, elle l’attend. En guêpière et voilette, elle sourit et le bleu de ses yeux scintille. En porte-jarretelles et bas noir, elle couvre de ses mains ses beaux seins et attend en silence, frémissante. Accoudée à un guéridon, elle se tient droite, un corset noir lui remontant les seins... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :