28 avril 2020

ISEE ET LES DEUX VISAGES. Partie 1. Une fille du sud...

5.Louise Falker, la troisième. Ce n’était pas une Texane mais tout de même une fille du sud. Elle était née à la nouvelle-Orléans en 1900 et aurait aimé témoigner de la vie mondaine qui y régnait si elle était née dans le milieu social adéquat. Mais en fait de Quartier français, de belles robes blanches immaculées et d’élégants chapeaux féminins, elle avait eu droit à une enfance de pauvre. C’était normal, en fait puisqu’elle était issue d’une famille sans le sou. Un père manutentionnaire dans une fabrique de chaussures, une mère... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 mars 2020

DOUCEUR DES FEMMES ET AUTRES CHIMÈRES. MOBILE.

  MOBILE. LINE ET MAITRE HUGHES.  
Posté par merlinetviviane à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2020

DOUCEUR DES FEMMES ET AUTRES CHIMÈRES. MOBILE.

  Line, quarante-sept ans, divorcée, vit loin des siens à Nantes. Elle connaît la tentation des sites internet où les rencontres semblent faciles, et se trouve face à Maître Hugues... De cette période de sa vie, elle parle peu, non qu’elle en ait honte mais parce qu’il faut trouver les bons interlocuteurs. On ne peut dire impunément à un compagnon plutôt tranquille, à une fille adolescente qui s’accoutume doucement à un presque beau-père et à un garçon d’une dizaine d’années que trois auparavant, on était complètement... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2020

DOUCEUR DES FEMMES ET AUTRES CHIMÈRES. MOBILE.

Après un divorce difficile, Line vivant seule à Nantes, part en Avignon. Line s’épanche : Ce divorce est un grand déchirement. Il a fallu supporter les disputes intenses et violentes, les accusations et les écarts de conduite d’une enfant qui « subit » et cela, encore et encore. Elle a à s’inquiéter des appels du lycée où Marianne devrait être, de ses allées et venues incompréhensibles et de coups de fil étranges.  Des garçons qui la connaissent bien viennent aux nouvelles car ils ne peuvent la joindre sur... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2020

DOUCEUR DES FEMMES ET AUTRES CHIMÈRES. MOBILE.

Dérive de Line, femme divorcée et esseulée. De retour à Nantes, après quelques belles semaines en Avignon, Line cherche de nouvelles marques. Tout était familial et chaleueux là-bas, mais ici ? Dans le silence de sa maison – un logement sans apprêt, dans un quartier perdu, loin du centre de Nantes que seule la précarité autorise, elle comprend que l’adolescente longiligne aux longs cheveux blonds, a dérivé. Il est faux d’avoir pensé en un lieu pareil à une vie simple, juste illuminé par le rayonnement d’une mère et d’une jeune... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 mars 2020

DOUCEUR DES FEMMES ET AUTRES CHIMÈRES. MOBILE.

Line cherche des amants et des expériences nouvelles. Sur un site, elle trouve "Maître Hughes"... Un jour, elle achète des magazines et sur l’un d’eux, voit des couples ponctuels, séparés par l’âge mais rapprochés par l’addiction qu’ils ont l’un de l’autre. Le désir lui revient, désir évanoui lors de cette longue période de souffrance et de séparation. Elle voit mal comment attirer un homme plus jeune qu’elle, car, lors des longs mois de rupture, Hans s’est employé à la convaincre de son faible pouvoir de séduction. Elle tente,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 mars 2020

DOUCEUR DES FEMMES ET AUTRES CHIMÈRES. MOBILE.

        Un temps, Line a eu un "maître" lors d'expériences de soumission... Quand il est apaisé, il recommence à exiger le plaisir, et elle, les mains souvent liés dans le dos, un bandeau sur les yeux, utilise lèvres, langue et fond de la gorge pour accélérer le durcissement d’un membre tendu à l’extrême et sa libération, ce liquide crémeux au goût aigre qu’elle avale sans sourciller. Alors, une main libératrice, ouvre le carcan blessant et les seins jaillissent, enlaidis mais vivants. Grand seigneur, il... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 mars 2020

DOUCEUR DES FEMMES ET AUTRES CHIMÈRES. FASTUEUSE.

Sur la photo, ce n’est pas elle, elle le sait bien. C’est une projection, la réalisation d’un fantasme. Elle est un mannequin choisie par un grand photographe. Le lieu : la chambre d’un grand hôtel, décor fastueux même si rien n’est montré. La ville : Nice ou Cannes parce que rien n’y est anodin pour un historien et à plus forte raison un amateur d’art doublé d’un esthète. L’ambiance : un peu froide au début car le photographe est mécontent qu’un modèle adulée de lui, se soit désistée et qu’il doive se contenter... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 mars 2020

DOUCEUR DES FEMMES ET AUTRES CHIMÈRES. FASTUEUSE.

Ils sont là, nets et dressés, leurs pointes s’érigeant avec plénitude. Ils affichent une volonté de plaisir tandis que, sous la dentelle, s’atténue l’intensité de la beauté d’une femme et qu’une croix noire à l’obstinée finesse, sépare l’encolure et le visage d’une poitrine provocante et isole un sein d’un autre.  L’affirmation, le reniement, l’affirmation. Voilette et croix n’emprisonnent pas Geneviève dont la liberté reste entière. Le regard appelle et les seins se renflent. Avec elle, il n’en va de même car personne n’est... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 mars 2020

DOUCEUR DES FEMMES ET AUTRES CHIMÈRES. FASTUEUSE.

Sylvia Hemmes, un mannequin connu et adulé dans les années quatre-vingts où la balance avec Geneviève Dormes a fini par pencher en sa faveur. Sylvia, belle, difficile à interroger ; une femme honnête, scrupuleuse dans son travail, critique mais droite. Parlant de ce photographe prénommé Jean-Loup et dont, à l’époque, la gloire était forte, elle a pu dire que quel que soit le caractère des séances de poses avec lui, elle a apprécié l’homme du regard qu’il est et l’orchestrateur du noir et blanc. Quel que soit le caractère des... [Lire la suite]