04 septembre 2020

Adrien, le jeune homme qui ne rêve pas...

     Adrien Lefort est un homme de trente-deux ans. Il connaît bien la prostitution en tant que client d'abord mais aussi car il est l'ami de nombreuses prostituées. En un sens, il sait ce qui est de l'ordre de la mise en scène et ce qui est l’envers du décor. Il a connu un dépucelage tardif rue Saint-Denis, haut lieu de la prostitution africaine, en 2002. A une époque où la sexualité adolescente n’était plus réprimée, on se demande ce qui a bien pu lui arriver. A ce sujet, Adrien est formel : avoir un prénom... [Lire la suite]

04 septembre 2020

Adrien, le jeune homme qui ne rêve pas...

  Informaticien à la Défense, Adrien Lefort sait tout sur l'anonymat et ses méfaits. Il se dit parfois, avec une douce ironie, qu'il aurait eu ses chances comme figurant dans un film des années cinquante. Il aurait été le petit maigre qui s'installe au fond d'un café pour boire un ballon de rouge et manger un sandwich tandis que Jean Gabin est au premier plan. Ou encore, il aurait pu être e discret chauffeur de taxi de Bourvil dans un autre film ; ou celui qui, transformé en chevrier, donne deux répliques à Fernandel dans... [Lire la suite]
04 septembre 2020

Adrien, le jeune homme qui ne rêve pas...

Mais il déchante vite : « Elles ne s'appelaient plus pareil évidemment car avec la faim et les guerres, ce n’est pas les mêmes ! Je le reconnais, je charrie. Mais quand même ; elles avaient des prénoms slaves ou russes ou...euh...asiatiques...Et elles étaient carrément mignonnes. Quand c'est différent, on est content. Mais bon, je me suis vite aperçu que le discours du plaisir partagé n’était qu’une mascarade publicitaire. Tant pis, j’assumais sans vergogne mon statut de client, peu à l’écoute du ressenti des... [Lire la suite]
26 août 2020

Les hommes et leur mère

      LES HOMMES ET LEUR MERE/PETITS ECRITS  de France-ELLE    Elles sont toujours là ou ont disparu. Elles ont été pesantes ou au contraire très porteuses. Elles peuplent  leurs souvenirs ou en sont absentes. Qui sont ces mères dont se souviennent régulièrement ou enfin  les hommes de ces courts récits ?         
Posté par merlinetviviane à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 août 2020

Les hommes et leur mère : Louis Desruelle.

    LOUIS DESRUELLE : CELUI DONT LA MERE EST MORTE BRUTALEMENT...   Homme brillant, Louis a "mal à sa mère, et évite de pense à elle pour ne pas être envahi par la mélancolie. Mais voila qu'il se retourne... Je n’avais jamais rêvé d’elle, jamais. Ou du moins c’était il y a si longtemps. On dit toujours que ce qu’on ne veut pas voir dans sa propre vie vous saute aux yeux un jour lors d’un voyage, d’une dispute, d’une réunion familiale ou encore d’un deuil difficile à faire. Mais je n’ai que du bonheur quand je... [Lire la suite]
26 août 2020

Les hommes et leur mère : Louis Desruelle.

    Mais j’ai fini par rêver d’elle. A Boston. Elle était jeune évidemment et très jolie évidemment. Elle portait une robe rouge très couture et elle était bien maquillée. Elle me regardait par-delà les années et elle faisait un signe de la main. Ça aurait dû être un au revoir nostalgique mais non, malheureusement, c’était un salut cordial, un bonjour, une reprise de contact. Elle était dans un très beau salon. Je me souviens, oui. Un canapé en cuir blanc, une table basse, des statuettes précieuses et des fleurs, de... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 août 2020

Les hommes et leur mère : Louis Desruelle.

    Et il y avait d’autres songes. J’aimais ceux qui étaient pleins d’intermittences : au milieu de scènes presque cinématographiques, venaient des images incongrues de peluches, de cadres dorés avec photos d’enfant, de jeunes filles en maillot de bain, de vieux chasseurs et de satyres. Tout s’emmêlait. Le fil incohérent était splendide et, au réveil, ignoré. Je ne décodais pas bien ce qu’elle faisait là-dedans mais elle apparaissait toujours. Tantôt gaie, tantôt triste. Toujours, pleine de vie. Ces rêves-là ont été... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 août 2020

Les hommes et leur mère : Pierre Fieschi. (1)

    PIERRE FIESCHI CELUI DONT LA MERE EST MALADE Elle va se faire opérer demain, c’était prévu bien sûr, mais ça me fait quelque chose. Elle a senti une petite grosseur dans le sein gauche, il y a quelques mois, en faisant sa toilette et elle a consulté. Le docteur Fontaine ; je dirai même plus l’éternel, l’immuable docteur Fontaine, celui non de mon enfance, car je ne suis pas si jeune, mais de mon adolescence ; celui à qui je confiais les lourdeurs familiales et les premières et délectables masturbations. Le... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 août 2020

Les hommes et leur mère : Pierre Fieschi. (2)

Pierre Fieschi : celui qui a perdu sa mère. Suite.  Philippe qui a épousé Luisa a travaillé à l’Institut français de Naples et il est professeur d’université maintenant. A Nice, ville qui, pour nous qui sommes de Caen est pour ce Candide, un inépuisable El Dorado. Avant d’en arriver là, la somme des petits boulots qu’il a accumulés inspire sinon le respect, du moins, le vertige. Laura a fait de la psychologie. Elle est restée longtemps à faire des vacations sans que cela semble la déranger. Enfin il faut dire qu’elle vivait... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 août 2020

Les hommes et leur mère : Guillaume Mercantour.

  GUILLAUME MERCANTOUR CELUI QUI AIME LA FETE DES MERES Je vais certainement vous surprendre mais j’adore la Fête des mères. Et non seulement j’adore cette fête mais je proclame son importance, pour moi bien sûr mais pour tous. Vous allez me répondre, en lecteur avisé et indulgent, que c’est une célébration qui, même pas si ancienne, a une légitimité ; qu’elle n’est pas mercantile comme Noël où offrir des cadeaux à des enfants, qu’ils soient vos rejetons ou ceux de membres de votre famille, relève plus du diktat que de... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :