28 octobre 2021

Sévère et Jeanne D. Partie 1. Christian et l'image de sa mère.

Je m’appelle Christian Dangle-Defort et j’ai 52 ans lors de ce premier rendez-vous. J’ai fait une haute école d’administration et je travaille à Paris depuis longtemps. A l’origine, je suis Normand mais ma famille s’est énormément promenée. Pour moi, c’est une aubaine car si d’aventure on me demande d’où je viens, je m’amuse de l’expression médusée de celui qui a eu la forfanterie de me poser une question aussi complexe. Par ma mère, je viens de Lisieux et par mon père de Carpentras ; mais l’un et l’autre brouillent les... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 octobre 2021

Sévère et Jeanne D. Partie 1. Christian et l'image de son père.

Mon père, lui, est une image de la Méditerranée. Quand je dis cela, je vois des sourires poindre. Ah, un bon vivant, alors ! Un de ces hommes très bruns au physique marqué par le sud, un joyeux drille, un séducteur gourmand et gourmet…Évidemment, il suffit de se trouver face à lui pour comprendre son erreur. C’est un homme brun au physique latin, cela ne fait aucun doute. Dans les rues de Rome, lorsqu’il était jeune homme, on lui adressait, parait-il, directement la parole en italien et cela le faisait sourire. Hormis cela,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2021

Sévère et Jeanne D. Partie 1. Il importait qu'elle restât.

Je préfère revenir à elle et au café où je l’ai conviée. Elle m’y a attendue comme je le lui avais demandé car ces femmes- là « doivent » attendre. Elle avait la robe blanche demandée, sage et ajustée, une robe bien coupée d’ailleurs que je lui ai demandé ensuite de ne plus porter. C’est une femme mince, qui n’est pas sans beauté. A cette époque-là, cependant, je ne pense pas qu’elle avait conscience d’être jolie. Les aléas de sa vie – elle se séparait d’un compagnon avec lequel elle avait passé près de quinze ans- lui... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2021

Sévère et Jeanne D. Partie 1. Christian et Jeanne. Paris. Eté.

Au café, en terrasse, alors qu’elle posait sur moi ses grands yeux brun-vert et que de toute évidence, elle admirait discrètement ma mise, je la rassurais d’abord avant de lui poser de nombreuses questions sur ses journées. Elle s’amusait encore, visitant sans fin la ville. Je pouvais le comprendre mais déjà, secrètement, je l’incitais à être sérieuse : elle devait se préoccuper d’un travail. Ou d’une formation complémentaire. Elle avait travaillé dans plusieurs librairies et je ne doutais pas qu’elle fût cultivée. IL... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 octobre 2021

Sévère et Jeanne D. Partie 1. Un adolescent résolu.

2.Liens. Je viens de lire cette définition du terme « bondage » et je vous la livre : «Le bondage est une pratique sadomasochiste qui consiste à attacher son partenaire lors de relations érotiques ou sexuelle ». C’est un mot d’origine anglaise et c’est cette fois rien moins qu’un chercheur du CRNS qui en propose diverses traductions. Il en répertorie dix-sept mais je vous ferai grâce de la liste. Je tiens cependant à souligner la présence de termes tels « esclavage », « dépendance »,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 octobre 2021

Sévère et Jeanne D. Partie 1. Une adolescence à Lisieux et des lectures étranges.

  Enfant, dans la lointaine Lisieux de mes jeunes années, entre Michèle, mon élégante et déterminée mère au luxe bohème et Francis, mon père autoritaire et homme de décision, tout a dû commencer. Après tout, je ne suis pas si différent de bien des autres qui ont eu la même éducation bourgeoise que moi, le même accès à la culture et en même temps, le même bouillonnement intérieur sous une apparence très polie. Je ne vais pas flagorner mais je ne vais pas non plus mentir : les supplices m’attiraient. Oh, je peux vous citer... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 octobre 2021

Sévère et Jeanne D. Partie 1. Le petit Michel. Un supplicié.

J’ai gardé des impressions violentes de cette période-là : comment le contraire serait-il possible ? Moi aussi, je connaissais ces vies de saints vite interrompues, ces supplices et ces morts terribles. Les religieux qui m’enseignaient faisaient grand cas du courage dans la mort de ces jeunes hommes et femmes aux visages exaltés. Eux, ne parlaient pas du plaisir dans le supplice mais de l’accomplissement de la Parole de Dieu, du voyage vers un autre monde et du peu d’importance de la vie terrestre quand on a la certitude... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 octobre 2021

Sévère et Jeanne D. Partie 1. Jeux cruels de l'enfance.

Et il y avait le cirque aussi. On y allait en famille car, à l’époque, c’était un divertissement prisé. Il en venait à Lisieux comme ailleurs. J’aimais bien le dompteur, les écuyères et les équilibristes. Je raillais le clown au gros nez rouge qui ne faisait que des sottises et trouvais logique qu’il fût moqué par l’autre clown, le « noble », celui qui était tout en blanc. C’était la fête. On riait beaucoup et tout le monde se réjouissait. Chez nous, on la prolongeait, cette fête : on y jouait. Mais les données... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 octobre 2021

Sévère et Jeanne D. Partie 1. Christian. Fin de l'enfance. Aimer punir les victimes.

Un jour, j’ai su que mon enfance était finie. Une adolescence fébrile lui a succédé. Physiquement je suis devenu, à ce qu’on m’a dit « joli garçon ». A l’intérieur de moi, le même feu est resté. Mais, bien sûr, il a brûlé différemment. Plus de cow- boys et d’indiens ; plus de cirques. Fini les jeux à plusieurs, l’escouade de garçons et de filles (surtout de garçons) qui avaient marqué  mon enfance. Est venu le temps des secrets… Je n’ai pas envie de parler de tout cela. J’étais bon élève et j’avais compris... [Lire la suite]
26 octobre 2021

Sévère et Jeanne D. Partie 1. Les lectures de Christian. Sade.

  Qui me prêta un volume du marquis de Sade, je peux encore vous le dire. C’était un condisciple du très chic lycée Charlemagne où j’étais élève de première. Bien sûr, ce n’était pas une lecture conseillée par mes enseignants ! La langue de cet auteur encore aujourd’hui, selon moi, mal lu me plut particulièrement. En découvrant page après page cette Justine dans « Les infortunes de la vertu », je fis en face d’un univers extraordinairement foisonnant où le mal trouve une place juste et heureuse. Personne n’est... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :