13 avril 2017

Clive, le Vengeur. Un homme qui sennuie...

        Clive Dorwell, assureur américain est marié et père de famille. Il a de temps en temps des aventures masculines et aime qu'elles soient étranges.  Et là, j’ai butté sur une troisième énigme. C’était sibyllin. Je me suis demandé qui était derrière. En gros, qui voulait quoi… Cherche chasseur aguerri pour prendre au piège jeune homme fautif. Temps, habileté et patience requises. Récompenses multiples si vengeance accomplie. Je suis un homme de goût qui ne laisse rien au hasard. Votre proie vous... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 avril 2017

Clive, le Vengeur: Enfin une réponse !

    Intrigué par une annonce étrange en forme de rébus, Clive Dorwell, assureur américain plutôt bien dans sa vie, attend d'être contacté par un étrange commanditaire...  Il lui a fallu trois semaines jours pour réagir. C’est bizarre mais je me sentais comme noué pendant tout ce temps-là. Il était impossible pour moi d’être en chasse et je rentrais sagement à la maison. Sa réponse, s’il m’en accordait une, ne se trouverait jamais sur la petite table de l’entrée où Kristin déposait le courrier. Ça aurait dû me... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 avril 2017

Clive, le Vengeur. Madison avenue. Première rencontre avec Monsieur Barney.

  Premier rendez-vous avec un étrange commanditaire.  J’ai compté les jours, les heures. J’ai relu la lettre encore et encore et j’ai changé cinq fois de costume avant de partir au rendez-vous fixé. Il avait été fixé à onze heures et c’était un mardi. J’avais dû bousculer mon planning de la semaine, sachant que ce jour-là, je ne devais théoriquement pas être à New York mais cela s’était passé correctement. Par contre, j’avais relâché le sport et m’étais montré d’une humeur particulièrement difficile à la maison, ce qui... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 17:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 avril 2017

Clive, le Vengeur. Une annonce. Un rébus. Une sélection difficile : Clive est choisi.

  Il a haussé les épaules. - Non, bien sûr que non. J’ai dû faire un tri sévère, vous vous en doutez bien… - Oui, j’imagine. -Il m’est resté trois propositions bien tournées mais j’ai décidé de vous rencontrer, vous. - Pas les deux autres ? - Non. Vous avez su être laconique, ça m’a plu. - D’accord… -J’en viens au fait. Ce jeune homme, ne vous méprenez pas sur lui. Il travaille pour le New York City ballet. Il est danseur soliste. C’est une personne cultivée et intelligente. -C’est bien ! Alors, comme ça,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 14:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 avril 2017

Clive, le Vengeur. Avant de voir Erik danser...

  Il a lu dans mes pensées et il m’a court-circuité : -  La chasse a ses limites, vous le savez comme moi. Actuellement, je vis une sorte de deuil. Mon ordinaire est frugal pour ce qui est des plaisirs de la chair, pour ne pas dire inexistant. Erik fait partie de moi comme je fais partie de lui. Punissez en lui ce qui doit l’être, monsieur Dorwell et remettez-le-moi. Et s’il aime quelqu’un d’autre, espèce de gros naïf ! C’est quoi, sa feuille de route à lui ? Il est quoi, lui, « Erik » ? A voile... [Lire la suite]
08 avril 2017

Clive, le Vengeur. Le Spectre de la rose. Clive au New York City ballet.

  Minablement, j’ai attendu dans un hôtel. J’ai rassuré ma femme sur ma bonne arrivée à…Vive les portables ! Kristin, c’est pas le genre à fouiller pour fouiller. Il y a des affirmations qu’elle préfère croire. C’est entendu entre nous. Il était dix-huit heures, j’ai mis le costume. J’étais resté un temps fou dans mon bain. Je n’en pouvais plus d’attendre. Comment tu vas être « Erik » ? C’est quoi qu’il veut me dire le « Riche laissé pour compte » ? Hein ? On va voir… Ça commençait à... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 avril 2017

Clive, le Vengeur: Erik sur scène. Adoration.

  Voilà, c’était lui, Erik Anderson et ça soupirait d’aise autour de moi, ça se grattait discrètement la gorge, ça bougeait sur son siège tandis qu’il dansait. Il était aérien, totalement. Et je commençais à comprendre l’insistance de mon affreuse et vieille voisine à le voir danser, lui. Parce qu’on a beau ne pas être un grand connaisseur, quand quelqu’un monopolise à ce point l’attention et qu’on a d’yeux que pour lui, ça s’appelle du charisme. Et le charisme, à un niveau aussi technique de danse, ça ne tient pas deux... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 08:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 avril 2017

Clive, le Vengeur: Les présentations sont faites ?

  Je vais lui dire mes impressions au téléphone, j’ai pensé mais lui, non, ça ne lui convenait pas. Il m’a invité à prendre un verre et cette fois, j’ai eu droit  au Rose Club de l’hôtel Plaza, sur la cinquième avenue. C’était à peu près aussi luxueux et guindé que le premier bar mais je risquais d’avoir du mal à changer ses habitudes… Il portait un superbe costume – du sur mesure- et, avec cela, une écharpe en cashmere rouge sur une chemise blanche. Ce devait être l’idée qu’il se faisait de la décontraction. Moi, j’étais... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 18:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 avril 2017

Clive, le Vengeur. Conseillez-moi, monsieur Barney...

  Il avait décidé de dîner, ce qui signifiait que je dînais aussi. Le serveur nous avait remis les menus. Chaque plat, si modeste fut-il, avait un prix astronomique pour moi. Comment « Erik le simple » s’était-il accommodé d’un snob pareil ? -  Conseillez-moi, monsieur Barney. -  Avec plaisir. Les viandes sont exquises. Prenez le tournedos. - Je prends le tournedos. A nouveau, son regard était sur moi. Il n’était pas dur cette fois mais appréciateur. Il m’évaluait et ça collait avec ce qu’il... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 18:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mars 2017

Clive, le Vengeur. Découvrir Erik. L'exposition d'Arno Guthrie.

Début janvier, il a téléphoné. Les fêtes étaient passées. Pour Noël, on avait vu un spectacle de chansons traditionnelles, un truc dans notre quartier. C’était plutôt amusant mais loin des splendeurs du New York City ballet. J’avais lu discrètement ce qui avait été écrit sur le spectacle. La critique ne l’avait pas beaucoup aimé mais lui, par contre, recueillait tous les suffrages. J’ai pensé à lui, j’ai revu son beau visage…Comme ça déclenchait en moi une violente tension intérieure, j’ai préféré recommencer à m’interroger sur la... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :