26 novembre 2019

Clive le Vengeur. Il n'est pas un artiste. Je sais faire la différence...

  Clive, qui a fait un pari bizarre avec un de ces américains aisés qu'il jalouse, se retrouve face au jeune Erik, qu'il doit piéger... Mais voilà, cet Erik-là, pour moi du moins, il écartait de lui-même la vulgarité. Etre salace avec quelqu’un comme lui ça ne cadrait pas. En tout cas, moi, je ne m’en sentais pas capable, quelle que soit l’issue de notre relation.Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, j’ai voulu tout lâcher. Bien sûr, je suis resté à l’étage et j’ai regardé l’une après l’autre les « créations... [Lire la suite]

26 novembre 2019

Clive le Vengeur. Moi je n'aurais jamais abandonné mon rêve...

    Clive rencontre enfin Erik, ce jeune homme qu'il doit séduire. Or, le jeune homme est aussi censé qu'émouvant... Il n’a rien dit sur le moment et j’ai pensé qu’il s’en fichait que j’ai été éclairagiste, mais pas du tout. J’ai vu paraitre sur son visage un léger sourire et il m’a considéré avec intérêt. -Vous avez éclairé des danseurs ? -Oui. Ça a été mon travail pendant quelques temps.-Et maintenant, vous ne le faites plus ?-Non, non. C’était il y a longtemps : un petit théâtre dans le Manhattan. Il... [Lire la suite]
26 novembre 2019

Clive le Vengeur. Une très bonne idée.

Il faut bien retenir Erik qui part et Clive trouve le pretexte de sa fille. Ell est danseuse. A travers la grande vitre qui ouvrait sur la rue, je l’ai vu qui se mettait à marcher droit devant lui. Il a sortir un téléphone portable de sa poche et il s’est mis à parler à quelqu’un tout en continuant à tracer sa route.J’ai payé et je suis sorti à toute vitesse du restaurant. J’ai hâté le pas et je l’ai rattrapé. Je n’avais pas d’autre choix. -Écoute…pardon, écoutez…-Il m’a de nouveau regardé après s’être arrêté et l’espace d’un... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 novembre 2019

Clive le Vengeur. J'ai la quarantaine, un physique solide...

Au sortir d'une expédition où il ne s'est pas rendu par hasard, Clive essaie d'attirer l'attention d'un jeune danseur... Je restais aussi neutre que possible mais quand même, je sentais des trucs. A deux ou trois reprises, j’ai senti qu’il m’observait et qu’il pigeait. Il voyait quoi ? Un mec qui avait enlevé son manteau d’hiver bleu-foncé et qui, les cheveux en arrière et la mâchoire carrée essayait de passer le bon examen. J’ai la quarantaine, un physique solide, une gueule plus intéressante que belle…Je n’ai pas l’air... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 06:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2019

Clive le Vengeur.Le bonheur oui et non.

 5. Le bonheur, oui et non... En fin de compte, Clive voit un spectacle de danse avec son épouse et leur fille. Mais est-ce bien? Ce danseur si solaire et cette femme perspicace... Finalement, il avait neigé mais c’était trop tard pour le trip « patins à glace ». Il devait en faire avec ses amis danseurs et peut-être qu’il emmenait aussi avec lui cet espèce de jaune qui balançait son emploi du temps à Julian B. Ben, où il était passé celui-là ? Je me suis posé pas mal de fois la question et puis, ça a fait son... [Lire la suite]
25 novembre 2019

Clive le Vengeur. La barre est trop haute, Clive ?

Séduire comme ça un beau danseur car un amant plaqué est mécontent, ça tente bien Clive qui se définit comme un "Américain de base", mais ça risque fort de compliquer sa vie... Et puis, il y avait moi. Me subjuguer quand il était sur scène, il l’avait déjà fait, Erik, et là encore, ça fonctionnait totalement. C’était de l’émotion artistique mais pas seulement…Non, ce qui m’embêtait, c’était comment j’allais faire. Ok, il me percevait comme « éventuel » mais il devait « mordre la poussière » suivant l’expression... [Lire la suite]

25 novembre 2019

Clive le Vengeur. Un Géorgien à New York.

  Dans un bar chic à Manhattan, Clive vient en quelque sorte au rapport. Il doit séduire sur ordre un danseur brillant. Ce pari qui l'a amusé d'abord le met mal à l'aise. Son interlocuteur fait diversion en lui parlant de Balanchine... Il m’a regardé avec l’air de quelqu’un qui a tout compris puis il m’a bluffé.-Je vais vous raconter la vie de Georges Balanchine.-De…de quoi ?-On va prendre un whisky avant, d’accord ?-Ben… L’instant d’après, il s’attaquait déjà à son sujet.-George Balanchine est... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2019

Clive Le Vengeur. Evoquer Balanchine pour parler d'Erik.

  Discuter de la danse classique avec Julian Barney, qui travaille pour l'Opéra de New York, c'est fascinant mais Clive a avec ce Barney une sorte de contrat... -Oui, je sais. J’ai lu Wikipédia Junior.-Ah, tout de même, votre humour…-Promu maître de ballet de la compagnie par Diaghilev, il est autorisé par celui-ci à développer sa propre chorégraphie. Il entame une étroite collaboration avec Igor Stravinski avec lequel il créera plus de trente ballets. Entre 1924 et le décès de Diaghilev... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 novembre 2019

Clive, Le Vengeur. Je vous l'ai dit : il est à moi.

    Clive cherche à comprendre quels liens existent vraiment entre Julian Barney, l'homme qui l'a engagé et son jeune amant. -Vous me racontez les ballets ?-Non. Vous pouvez faire tout seul l’effort de vous renseigner sur eux. Par contre, si vous avez faim, on peut dîner.-Oui, mais vous me dites ce qu’il vous a fait…-D’accord. Venez, on peut dîner ici mais je préfère l’autre restaurant.-Ah oui, sûr, il avait raison. C’était supposé être élégant et chaleureux ce truc un peu monumental avec des belles tables et des... [Lire la suite]
25 novembre 2019

Clive Le Vengeur. J'ai son numéro personnel...

  Clive a signé une sorte de contrat avec un Américain qu'il cerne mal. Mais que penser vraiment ?  Il ne voulait pas lâcher ce qu’il y avait vraiment. Il avait ses raisons, après tout. C’était la première fois en tout cas que je commençais à ressentir pour lui une sorte d’estime. Sur le plan professionnel, il devait être très reconnu. -Vous travaillez pour l’opéra, c’est ça.Oui.-Actuellement, vous êtes sur un truc ?-Je ne sais pas si Rigoletto est un « truc »…-Je ne parle pas aussi bien que vous. Les... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :