01 décembre 2019

Clive le Vengeur. Vous parlez très bien de la danse...

   Dans un bar chic, un homme distingué parle avec un autre, plus simple. L'un a répondu à l'annonce de l'autre. Une histoire de proie... -Vous parlez très bien de la danse. En effet, c’est un art de l’éphémère et en ce sens, il est unique ! Pas de trace en dehors du filmage…Nous sommes loin de la peinture et de la sculpture…-Où voulez-vous en venir ?-Il est danseur, je veux dire danseur classique.-Et c’est ce que je vous ai dit qui me fait remporter la sélection ? Je ne suis pas le seul à vous avoir... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 novembre 2019

Clive le Vengeur. Sur le principe, vous êtes d'accord?

  Clive Dorwell et Julian Barney dans un bar chic de Manhattan. La mission de Clive est définie. Elle l'excite et le laisse perplexe en même temps... Il s’est raidi, le bel homme, et m’a fixé.-Sur le principe, vous êtes d’accord ?-Oui-Vous voulez de l’argent ? ça va prendre du temps, vous savez.-De l’argent pour le voir danser ? J’ai les billets. Pour le reste, je n’en sais rien. Je ne veux pas être payé pour les recherches, les sollicitations…Ce n’est pas quantifiable et vous m’offrez quelqu’un…-Qui est beau.... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 novembre 2019

Clive le Vengeur. Elle avait pigé que ne la laisserais jamais tomber...

3 Voir Erik danser  On approchait de la fin novembre. Je m’étais calmé en famille car il le fallait vraiment. Je jonglais toujours entre la maison, le bureau dans le Bronx et mes déplacements en dehors de New York. Je démarchais des entreprises afin de placer mes polices d’assurance et, aussi surprenant que cela puisse paraître, j’étais plutôt doué pour ça. J’avais du bagout mais aussi des connaissances et je ne prenais de trop grands risques. Ça faisait de moi un cadre moyen très actif, apprécié de ses supérieurs et... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 novembre 2019

Clive le Vengeur. Au New York City ballet.

    Clive est pourvu d'un billet pour le New York City ballet. Ainsi, il verra Erik danser... Ça a traîné en longueur quand même et quand il est arrivé, le soir du spectacle, j’ai soupiré d’aise. J’avais inventé un mensonge qui me rendait absent quarante-huit heures. Je m’explique : depuis mon éblouissement lointain face au Lac des cygnes, je ne m’étais guère approcher de la danse classique. J’avais assisté aux spectacles de fin d’année de l’école de danse de Carolyn ; ça, bien obligé ! De temps en temps,... [Lire la suite]
30 novembre 2019

Clive le Vengeur. Le Spectre de la Rose.

  C'est la première fois qu'Erik voit Erik danser sur la scène du New York City ballet. Emotions et interrogations. Le Spectre de la rose est un ballet en un acte créé par les Ballets russes de Serge de Diaghilev le 19 avril 1911 à l'Opéra de Monte-Carlo sur la chorégraphie de Michel Fokine et la musique orchestrée par Hector Berlioz de l'Invitation à la valse de Carl Maria Von Weber. Les rôles principaux étaient dansés par Tamara... [Lire la suite]
27 novembre 2019

Clive le Vengeur. C'est très vexant...

Une annonce, un pari audacieux: pourquoi Clive, Américain moyen qui s'ennuie, ne traiterait-il pas avec cet élégant et aisé Julian Barney? Oui, mais voilà, tout n'est pas simple... J’ai dû rappeler Barney. Il avait cette voix intimidante qui ne me plaisait pas mais il cherchait à être sympathique, je le sentais. Du coup, j’ai glissé que Le Lac des cygnes, c’était avant Noël et que je pourrai peut-être ne pas y aller seul, vu que ma fille suivait depuis des années, des cours de danse classique.-C’est une faveur que je ne vous ferai... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 06:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 novembre 2019

Clive le Vengeur. Rattraper le temps perdu...

Il m’a commandé un autre verre de vin, histoire de faire grimper l’addition car là, on était désormais à vingt-deux dollars le verre puis, d’un ton très neutre, il a commencé à égrener un calendrier: -Les Fêtes approchent. Erik est programmé le 25 décembre dans Casse-Noisette. Il n’aime pas ce ballet. Par contre, il aime la neige et le patin à glace. Il va au Rockefeller center. Un des danseurs qu’il aime bien a une dent contre lui et donc, m’informe. Je saurai donc quand il compte patiner et vous en informerai. Ce serait un... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 06:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 novembre 2019

Clive le Vengeur. Je vous assure qu'il comprendra !

Déjeuner dans un restaurant chic. Julian Barney a engagé Clive pour une étrange opération séduction... L’ennui, c’est qu’il avait l’aird’être quelqu’un de bien. Professionnellement, humainement, affectivement. C’était son droit d’avoir rejeté un amant avec qui il ne s’entendait plus…J’ai fait des remarques en ce sens et là, Barney me l’a joué fine.-Je me venge de quelqu’un qui mérite que je le fasse. Le lien que j’ai avec Erik est très fort pour lui comme pour moi. Il le sait même si, actuellement, il se persuade du... [Lire la suite]
26 novembre 2019

Clive le Vengeur. C'est moi qui paniquais...

4. Un vernissage et une vraie rencontre. Début janvier, il a téléphoné. Les fêtes étaient passées. Pour Noël, on avait vu un spectacle de chansons traditionnelles, un truc dans notre quartier. C’était plutôt amusant mais loin des splendeurs du New York City ballet. J’avais lu discrètement ce qui avait été écrit sur le spectacle. La critique ne l’avait pas beaucoup aimé mais lui, par contre, recueillait tous les suffrages. J’ai pensé à lui, j’ai revu son beau visage…Comme ça déclenchait en moi une violente tension intérieure,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 novembre 2019

Clive le Vengeur. Une exposition dans le Bronx.

  Une exposition dans le Bronx. Clive doit y repérer Erik et "l'accrocher". C'est sa mission. Ça y est, j’y étais. Le samedi, je suis parti en avance. Je ne savais pas bien où c’était et Barney, dont je n’avais qu’un numéro professionnel, ne risquerait pas de m’aiguiller…J’ai trouvé plus vite que prévu et j’ai tourné en rond. Il devait d’abord déjeuner. J’ai attendu, l’air de rien devant le restaurant jusqu’au moment où ‘ai pigé qu’il avait changé d’idée. J’ai sorti mon carton d’invitation pour le vernissage (merci, Julian)... [Lire la suite]