22 septembre 2020

Attentive. Chapitre 3. Exactitude de l'erreur. (2)

En attendant, elle est contente. Bien sûr, l’inquiétude pointe mais pleine d’espoir et de bon sens, elle, la femme cosmopolite, s’efforce de l’endiguer. Elle n’arrive pas vraiment à enseigner comme on le souhaite dans ce collège. Elle est trop différente, issu d’un monde lointain. Il lui semble que ses efforts, pourtant, ne peuvent être vains. Forcément, elle se fera à ce nouvel univers. Forcément, on verra à quel point elle veut intégrer de nouveaux codes et s’intégrer. Forcément. L’illusion se heurte au réel et se dissout. Dans... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 septembre 2020

Attentive. Chapitre 4. Corps. (1)

4. Corps   Elle a eu, là-bas, par intermittence d’abord puis de façon constante, une liberté de pensées et de mouvement qu’elle ne retrouve pas ici. Des images variées l’attestent. Elle y sourit, seule ou en compagnie ou elle avance parfois nue dans une chambre ou sur un chemin que la nuit enveloppe. Oui, elle est libre sur ces photos. Sans doute oublie –t’elle que rien n’a été simple et que cette longue traversée vers les terres du libertinage - terres en fait méconnues d’elle jusqu’alors – a comporté bien des écueils. A... [Lire la suite]
22 septembre 2020

Attentive. Chapitre 4. Corps. (2)

L’île, pleine se soleil, regorge de jeunes femmes offertes et d’hommes désirants. Pas besoin d’elle ! Qu’il les trouve ! Elle, elle veut un autre homme, une autre chambre, un autre abandon. Un torse à caresser, une bouche à embrasser, un sexe à rendre ferme. Et le tout, à multiplier. Elle a attendu très peu de temps car les réponses sont arrivées : une, deux, dix. Trente bientôt. Il y avait de quoi être stupéfaite. Tant d’hommes pour elle. Tous libertins. Tous bienveillants. Elle pouvait les rejoindre, au sud, à... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 septembre 2020

Attentive. Chapitre 4. Corps. (3)

Elle a donc accepté qu’il en soit ainsi, attendu, obéi, trouvant cet homme plus fascinant que ridicule, sans doute de par son aplomb invraisemblable. Et lui, se sentant obéi, a annoncé une visite qu’elle n’attendait plus. De cette rencontre, il n’y a rien à garder ou presque. Il est arrivé vindicatif et grave, l’a observée nue, invectivée, frappée car elle tremblait, les yeux bandés et les mains dans le dos, de déplaire au Maitre. Puis, parlant fort, il a exigé des objets qu’elle ne possédait pas, s’est moqué de ses larmes et de sa... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 septembre 2020

Attentive. Chapitre 5. Jeune homme en silence. (1)

  5. Jeune homme en silence   C’est de lui qu’elle devrait parler. De lui qui est resté dans l’île tropicale quand elle tente de réorganiser sa vie en France, car il ne cesse de prendre soin d’elle. L’homme vieillissant ne sait pas qu’elle a changé d’hémisphère, le contact avec lui s’étant effiloché puis rompu. Le premier « Maître » continue loin d’elle ses pérégrinations mentales et physiques et Directif, sachant qu’elle partait, a tenté de la voir une dernière fois pour la « corriger » car une... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 septembre 2020

Attentive. Chapitre 5. Jeune homme en silence. (2)

  Quand vient un rendez-vous réel, elle voit son intuition confirmée. Le jeune homme fin la regarde avec attention, la dédouanant du militaire qui n’aimait pas les femmes mais n’osait pas le dire, de l’homme vieillissant et de ses acolytes et enfin, de ces jeunes hommes rageurs qui l’ont malmenée et frappé, lui donnant des rapports de domination et de soumission, une image dégradée. En robe noire et ballerines, sans sous-vêtements ni bijoux, Julia pose sur son interlocuteur des yeux mi-rieurs mi-attentifs et lui, tout en se... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2020

Attentive. Chapitre 6. Accoutumances. (1)

Chapitre 6. Accoutumances    Le samedi matin, on fait le marché. C’est d’usage. Alors, elle s’y rend scrupuleusement puisqu’il faut bien redécouvrir le terroir et ses produits. Beaucoup d’anglais sont là et cela la ravit car ils parlent un français presque parfait. Elle qui est native, mais pas de cet endroit, se sent au moins, plus à sa place. Elle est dans son pays. Dans son petit panier de courses, s’entassent les salades, les magrets, les fleurs qu’elle n’achetait jamais là-bas. Chez elle, elle cuisine. Le grand... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 septembre 2020

Attentive. Chapitre 6. Accoutumances. (2)

  L’homme lointain n’est certes pas à même de lui demander d’utiliser des objets punitifs exigeant qu’on soit deux mais il est à même d’exiger qu’elle se frappe avec un objet simple et si possible trivial. Alors, puisqu’il le lui suggère, elle se munit d’une spatule. Il impose une position et un nombre de coups. Quand elle les a atteints, il lui demande de revenir au plaisir. Julia obéit à cet homme vieillissant qui semble tout savoir et depuis fort longtemps de la domination et de la soumission, pensant sans doute qu’il sait... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 septembre 2020

Attentive. Chapitre 7. Portes. (1)

 Chapitre 7 Portes   Franchir des portes lui devient nécessaires ne serait-ce que pour apprendre que celles-ci ne sont pas toujours fermées. Et, bien qu’elle n’en ait pas conscience, l’elfe aux cheveux blond foncé l’aide lentement mais sûrement non à les forcer –il n’a pas envie de le faire-mais du moins à les entrouvrir. Ainsi saura- t’elle qu’un enfermement peut être temporaire et qu’une prisonnière peut être libérée. De son enlisement professionnel, il ne peut que mesurer sa véracité sans moyen de réaction. Mais de... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 septembre 2020

Attentive. Chapitre 7. Portes. (2)

Julia est stupéfaite. Son interlocuteur veut donc souligner sa différence. Là où tout le monde s’octroie une identité factice souvent lourde de fantasmes prêts à être avoués, il a choisi la dérision. L’électroménager contre Sade et ses visions plus effrayantes que voluptueuses ! Allons bon. La voilà, elle, avec l’auteur des « Illuminations » et lui avec sa référence terre à terre. Sont-ils faits pour se parler ? Est-ce un quiproquo de plus ? Nonchalant, il dit que non. Si elle est déçue de son nom... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :