26 novembre 2017

Julien de Lille...

Samuel est un compagnon épisodique ; Deux, trois fois par an, il appelle Julien pour aller en Belgique et le reste du temps, il fait cavalier seul. Beaucoup plus âgé que les autres, il a perdu toute jeunesse et toute prestance physique. Déterminé, il est aussi pragmatique. Il affirme : «Dans une relation, faut faire des concessions, si je n’étais pas allé avec des prostituées, mon ménage n’aurait pas duré : ma femme n’accepte pas tout, j’y vais trois fois par semaine et je passe ça en notes de frais. Je vous assure... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 novembre 2017

Adrien, le jeune homme qui ne rêve pas...

     Adrien Lefort est un homme de trente-deux ans. Il connaît bien la prostitution en tant que client d'abord mais aussi car il est l'ami de nombreuses prostituées. En un sens, il sait ce qui est de l'ordre de la mise en scène et ce qui est l’envers du décor. Il a connu un dépucelage tardif rue Saint-Denis, haut lieu de la prostitution africaine, en 2002. A une époque où la sexualité adolescente n’était plus réprimée, on se demande ce qui a bien pu lui arriver. A ce sujet, Adrien est formel : avoir un prénom... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 novembre 2017

Adrien, le jeune homme qui ne rêve pas...

  Informaticien à la Défense, Adrien Lefort sait tout sur l'anonymat et ses méfaits. Il se dit parfois, avec une douce ironie, qu'il aurait eu ses chances comme figurant dans un film des années cinquante. Il aurait été le petit maigre qui s'installe au fond d'un café pour boire un ballon de rouge et manger un sandwich tandis que Jean Gabin est au premier plan. Ou encore, il aurait pu être e discret chauffeur de taxi de Bourvil dans un autre film ; ou celui qui, transformé en chevrier, donne deux répliques à Fernandel dans... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2017

Adrien, le jeune homme qui ne rêve pas...

Mais il déchante vite : « Elles ne s'appelaient plus pareil évidemment car avec la faim et les guerres, ce n’est pas les mêmes ! Je le reconnais, je charrie. Mais quand même ; elles avaient des prénoms slaves ou russes ou...euh...asiatiques...Et elles étaient carrément mignonnes. Quand c'est différent, on est content. Mais bon, je me suis vite aperçu que le discours du plaisir partagé n’était qu’une mascarade publicitaire. Tant pis, j’assumais sans vergogne mon statut de client, peu à l’écoute du ressenti des... [Lire la suite]
15 avril 2017

Clive, le Vengeur. Clive encore très jeune. Avec Kirsten, la jeune fille. Le Lac des cygnes...

  Le soir, seul dans ma chambre, j’ai regardé les deux billets et il m’est tombé dessus, ce sentiment pas glorieux qui assaille tous ceux qui buttent sur un univers inconnu : la jalousie. Ils avaient fait comment, ceux qui allaient venir là ? Ceux qui danseraient bien sûr mais les autres aussi. Ceux qui avaient fait les costumes, ceux qui éclaireraient les danseurs, celui ou celle qui avait chorégraphié le ballet qu’ils nous présenteraient ? Ils avaient fait quoi pour être arrivés là ? Etre très brillants,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 17:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 avril 2017

Clive, le Vengeur. Clive et les jeunes femmes. Bonheurs?

    Clive, encore très jeune, perd de vue une amie, et commence des études qu'il abandonne... Nous sommes restés longtemps dehors cette nuit-là. On était vraiment très jeunes. L’année a filé. J’ai tenu bon et de moi, elle n’a obtenu rien d’autre que de « l’amitié ». Elle me l’a pourtant demandé à plusieurs reprises, de l’embrasser et de lui faire l’amour, enfin, elle n’a pas été si directe. J’ai été sot. Je ne pensais qu’à mes rencontres secrètes avec des partenaires plus âgés, ça me donnait de la force. Je... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 17:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 avril 2017

Clive, le Vengeur. Autoportrait de Clive.

Clive Dorwell, Américain, new-yorkais... J’ai la quarantaine. Je fais du sport en salle et je ne suis pas mal fait. Si j’ai laissé tomber l’idée d’une liaison stable avec un mec dans mon genre, je ne néglige pas les à-côtés. Le genre vingt-cinq ans un peu fragile, j’adore complétement. Au lit, ça donne des choses vraiment divines. Le creux des épaules, les omoplates des hommes jeunes…La texture de la peau…enfin, je résume. Je les revois rarement. Je leur fais du bien, je crois. A vrai dire, ça dépend. J’aime répondre aux demandes,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 avril 2017

Clive, le Vengeur. Un homme qui sennuie...

        Clive Dorwell, assureur américain est marié et père de famille. Il a de temps en temps des aventures masculines et aime qu'elles soient étranges.  Et là, j’ai butté sur une troisième énigme. C’était sibyllin. Je me suis demandé qui était derrière. En gros, qui voulait quoi… Cherche chasseur aguerri pour prendre au piège jeune homme fautif. Temps, habileté et patience requises. Récompenses multiples si vengeance accomplie. Je suis un homme de goût qui ne laisse rien au hasard. Votre proie vous... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 avril 2017

Clive, le Vengeur: Enfin une réponse !

    Intrigué par une annonce étrange en forme de rébus, Clive Dorwell, assureur américain plutôt bien dans sa vie, attend d'être contacté par un étrange commanditaire...  Il lui a fallu trois semaines jours pour réagir. C’est bizarre mais je me sentais comme noué pendant tout ce temps-là. Il était impossible pour moi d’être en chasse et je rentrais sagement à la maison. Sa réponse, s’il m’en accordait une, ne se trouverait jamais sur la petite table de l’entrée où Kristin déposait le courrier. Ça aurait dû me... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 avril 2017

Clive, le Vengeur. Madison avenue. Première rencontre avec Monsieur Barney.

  Premier rendez-vous avec un étrange commanditaire.  J’ai compté les jours, les heures. J’ai relu la lettre encore et encore et j’ai changé cinq fois de costume avant de partir au rendez-vous fixé. Il avait été fixé à onze heures et c’était un mardi. J’avais dû bousculer mon planning de la semaine, sachant que ce jour-là, je ne devais théoriquement pas être à New York mais cela s’était passé correctement. Par contre, j’avais relâché le sport et m’étais montré d’une humeur particulièrement difficile à la maison, ce qui... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 17:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,