1958-Antonio-Ciccone-mannequin-annigonis_studio

 

Paul qui s'est mis à l'écart à Bath, veut se rendre à Londres pour faire face à cet instructeur qui, jadis, tenta de le rééduquer à la prison Etoile. Par ces méfaits, celui-ci le provoque sans cesse.

Et avant de partir, il plaça dans une enveloppe blanche doublée de rouge le message suivant :

«Il ne pourrait pas lui échapper et du reste après une nuit passée avec lui, il le suivrait là où il voudrait bien l'emmener. L'instructeur aurait une belle voiture rouge qu'il troquerait contre une autre. Il conduirait vite et ne se donnerait même pas la peine de droguer Paul ou de l'installer à l'arrière, yeux bandés, non, il le laisserait à côté de lui, fixant la route. Ils arriveraient dans une maison près d'un lac après avoir longtemps roulé vers le nord et ils y resteraient à priori plusieurs jours. Paul serait abasourdi car cette maison, qui paraissait fermée, contiendrait de la nourriture et des vêtements pour se changer. Les lits seraient faits et bien que le printemps commençât à paraître, le chauffage fonctionnerait. L'instructeur semblerait tenir pour acquis que Paul ne lui ferait pas faux bon. Il laisserait traîner les clés de la voiture ainsi que celles de la maison et ne lui demanderait pas de lui confier son arme. Il aurait lui-même posé son revolver sur la table de nuit dans la chambre qu'ils occuperaient et ne manifesterait aucune inquiétude. Il en irait longtemps, de cache en cache, jusqu'à ce qu'il décide de l'abattre. Il faudrait du temps pour retrouver son corps, son roman inachevé ne paraîtrait pas et même si Dormann mourait et que son dauphin était renversé par une insurrection populaire qui porterait un démocrate au pouvoir, son aura dans son pays serait faible. Qui se souviendrait de Paul Barne qui, un temps, s'était appelé Battles ? Quant à lui, l'instructeur qui avait une première fois failli à sa mission, il aurait mené la seconde à bien en envoyant en enfer celui qu'il n'avait pu transformer...Et il n'aurait pas à mourir, juste à reprendre la pose qui était la sienne quand la balle mortelle l'avait atteint. 

C'était un texte plein de vérité, que lui, Markus Winger faisait pleinement sien. Un autre scénario s'écrivait dont il voulait tout ignorer. Qui savait écrire à part lui ? »

La réponse apparut rapidement. Une enveloppe doublée de rouge dans sa valise. Elle n'y était pas quand il l'avait fermée.

                                                                 Bien vu ? Non, trop poétique.

Maintenant, c'est à toi, Paul.