BBBBBOUTIQUE

Il y avait une vingtaine d’articles et chacun d’eux était assez long. Je mentirais en disant que je n’avais aucune distance vis-à-vis de ce que j’avais le plus souvent emprunté ça et là mais l’ensemble avait une cohérence qui me plaisait. Il impressionnait Anna et, en ce sens, mon but était atteint.

La voyant à la fois fascinée et perplexe, je lui posai quelques questions : avait-elle des réticences ou tombait-elle d’accord sur tout ? Elle fut franche en me disant que son visage, à la lecture de quelques articles, avait bien montré son incrédulité face à certaines pratiques. Elle prit les menstruations pour exemple et je tombai avec elle. Pour le reste, elle s’avoua déconcertée parfois mais souvent ravie.

 Dans le jour descendant, elle signa. Elle m’avait au préalable demandé si elle devrait mémoriser tout cela. Je lui signifiai qu’elle devait pour l’instant s’en tenir au texte que je lui avais d’abord fourni. Elle ne parut pas désireuse de me poser d’autres questions.

Je pris le contrat et à mon tour, le signai.

Il ne restait qu’à mettre le tout en application...