03 septembre 2021

Réclusion. Chapitre 4. Reine de la nuit.

4. Pénétrée Je sais ce que vous penserez : j’avais avec elle un étrange mode de fonctionnement. La pénétrer avec des simulacres de pénis en latex ou en verre et s’abstenir de tout « vrais contacts » ! , Il faut être malsain, aimer gruger l’autre ou encore avoir des doutes sur ses propres capacités érotiques…Évidemment, on peut, à l’infini, discourir, surtout quand on n’y connaît rien… Anna devenue Nuit à la fois parce qu’elle aimait les heures où règnent la lune, les ténèbres et la fraîcheur et parce... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 septembre 2021

Réclusion. Chapitre 4. Une nouvelle ère.

Une nouvelle ère s’ouvrit donc : celle des vraies pénétrations, les autres ayant été décrétées fausses par le qu’en dira t’-on. Nuit fut d’emblée conquise. Imaginez donc ! Nue, livrée, dans le salon, elle offre un corps et un visage exquis tandis que je la prends sur le canapé ou la moquette. Le collier et la laisse sont là ; Le collier est, semble t’il, moins serré et la laisse, de peu d’usage. C’est une première image. Vêtue d’une belle robe noire, elle est troussée et sodomisée ; c’est une seconde image à... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 septembre 2021

Réclusion. Chapitre 4. un grand présent.

Christian aime former Nuit, sa nouvelle soumise et, pour cela, il s'isole avec elle. Pourtant, sa vis sociale est là et il doit la reprendre. Lumineuse, elle a les yeux bandés et se tient à genoux. Enfin, déterminée et obéissante, elle est sur moi et me chevauche. Cette posture, que je contrôle, me plaît infiniment. Elle est plus étroite ainsi et je me sens plus fort. Sur moi, Nuit bouge. Il faut bien qu’elle me guide en elle et que je fasse de même : sinon, où irions-nous ? Elle va et vient et crie. Je bouge... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 septembre 2021

Réclusion. Chapitre 4. Nuit enfermée mais récalcitrante.

Christian cache Nuit, sa soumise, quand il reçoit ses amis mais celle-ci laisse deviner sa présence... Je recevais, je riais, j’écoutais, je me manifestais. Elle entendait tout. Elle ne disait rien. Martha officiant, les convives riants, mon beau salon envahi, cela dut lui déplaire au bout d’un moment. Un soir, Monica ayant ri très fort à une blague un peu salace qui visait sa très belle anatomie, ma captive toussa. Une première fois puis une seconde, cela passa inaperçu ; une troisième, il fut évident que cela venait... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :