Si je me laissais aller, je donnerais raison à mes vieux. Ben regarde, t'as pas la forme ! Normal, ta femme se barre. T'as fait quoi au juste pour qu'elle s'en aille ? Pis, tu vois, tes rêves artistiques, ils sont tombés à l'au. T'es dans les assurances et t'y reste. Ah ah bien la peine d'avoir fait ton mariole, si jeune ! Non, non pas du tout. Je vais faire autre chose. Je réussirai. Et je serrerai les dents car parler de ce qui m'est arrivé, je ne vois pas avec qui je pourrais le faire...Du passé, il me viendrait bien quelqu'un pour m'épancher. Dire toute cette merde, euh pardon: confier mon désarroi. Parce que le jeune danseur, en fin de compte, je ne le vois plus mais il me hante comme qui dirait. Et l'autre aussi, cette enflure d'homme chic.

Ouaih, ce serait bien...