ATTENTE

 

On m'a toujours dit que quand on a un nom de famille court, il faut un prénom long. C'est le seul moyen d'échapper au ridicule. J'ai pensé à Rodolphe, Antonin et Emmanuel mais finalement, je me suis rabattue sur Alexandre. Il faut dire que Pierre, mon mari, n'appréciait pas mes choix. Il m'a imposé le sien. REmarquez : Alexandre Bel, ça sonne bien.

C'était un bébé coléreux mais enfant, il s'est calmé. Les disputes, le divorce, le père qui s'est volatilisé, moi, j'ai pensé qu'on était tellement nombreux à subir ça, les épouses délaissées comme les enfants, qu'il n'y avait pas de raison pour que ça lui fasse plus de mal à lui qu'un autre. Je persiste à le croire. J'étais assez absente de la maison car j'avais une liaison en ville. Il avait pas mal de copains. Seulement, treize ans, c'est un âge compliqué. Il a voulu se montrer, faire le brave, tenter le tout pour le tout. Il s'est enfui. Mais enfin, c'est la Dordogne. 

C'est la police qui ne fait rien, les enquêteurs, tout ça. De gros nuls, voilà ce qu'ils sont. Ils ne truvent rien depuis cette femme, dans une ville voisine, qui dit l'avoir vu mais n'a rien tenté puisqu'aucun signalement n'était lancé. Pas un vêtement, pas une mèche de cheveux, pas un objet usuel qu'il aurait gardé.

Il va revenir.

Il va revenir.

Je lui dirai que mon ami lui plaira et qu'on sera heureux.