TAAAAAAAAAAAAAAAArot

Parce qu'elle rêve d'un bel avenir pour son fils George, Lesley Panayiotou va voir un médium. Le tarot divinatoire déroule sa magie. George aura du succès mais des revers... Ignorante des questionnements de son fils, Lesley rêvait. Un jour qu'elle était seule à la maison car Kyriakos faisait la tournée des grossistes et les enfants à leurs études, elle s'était fait plaisir. Elle voulait entendre ce qu'elle savait déjà. Elle avait des enfants exceptionnels. Un médium qu'on lui avait recommandé ne pourrait que la conforter dans ses certitudes et justement, elle pouvait honorer le rendez-vous qu'elle avait pris avec lui...C'était toujours pareil dans cette maison. Elle croyait pouvoir souffler et elle recevait un appel. Une chute en sport pour Melanie, Yioda coincée au centre commercial car elle avait raté le bus et Georgios bien sûr, le facétieux, l'insaisissable Georgios...Il voulait qu'elle le couvre car il était à tel endroit puis à tel autre, avait fait un crédit qu'il ne pouvait pas rembourser pour s'offrir une veste chic, avait séché le lycée...Mais là, tout était en place. Elle aurait sa séance. Ce Monsieur Bloomfield habitait un peu loin. Il fallait prendre le bus. Comme toujours, et même si elle n'allait pas bien loin, Lesley Panayiotou s'était pomponnée. Cheveux lissés, robe fleurie, manteau marron ceinturée, talons plats et beau fard à lèvres. Elle gardait cela des sœurs : pas le maquillage mais l'apprêt...Si on voulait impressionner, il fallait bien présenter. Du reste, quand elle s'assit dans le cabinet du voyant, elle comprit qu'elle avait eu raison. Être bien mise la rendait sûre d'elle dans un décor pour le moins étrange. Le cabinet était plongé dans une lumière verte. Derrière le bureau où siégeait le mage, des rayonnages de bibliothèque étaient pleins de livres d' ésotérisme. Les éclairages indirects provenaient de lampes aux formes inattendues, évoquant des fleurs extraordinaires. Enfin, posés sur une table annexe, les outils de travail du maître attiraient le regard et laissaient impressionné. Lesley dut d'abord choisir des cartes au hasard et en poser trois à l'envers. Le mage les retourna et les interpréta :

-L'impératrice. Cette carte du tarot représente la féminité par excellence. Elle apparaît comme maîtresse et mère, une gouvernante et savante.Elle représente la compréhension, l’intelligence, l’instruction, la lucidité, la bonne influence, une personne qui est pleine d’enchantements. Dans le couple c'est la fécondité et la douceur. Vous êtes une épouse qui épaule vraiment son mari et une mère qui n'oublie jamais rien. Vous régnez.

TAROT 2

-La Mort. Il ne s'agit pas du sens physique du terme mais du sens psychique. Il faut l'interpréter dans le sens d'une transformation intérieure. Il faudra prendre des décisions qui auront comme conséquence de rompre des liens, de rompre d’anciennes relations. C’est le petit gardien du monde céleste, d’où le besoin de se perfectionner pour arriver à le vaincre, son pouvoir est destructeur.

-Le Diable. Cette carte représente l’illusion mentale, le mensonge. Le Diable, c'est bien connu, veut vendre ce que nous avons déjà, et il a toujours besoin de se réaffirmer en tant que personne. C’est l’arcane incompris du tarot par son énergie matérielle et masculine, ce sont ses instincts qui dominent son âme. Il symbolise aussi la passion, la séduction, la tentation, l’obsession et le magnétisme.

Franchement, Lesley était dépitée. Le décryptage de ces trois cartes était déprimant.

-En fait, je venais vous voir pour ma famille. Nous sommes unis...

-Oui, vous l'êtes et vous en êtes contente. Je lis votre aura.

-Mais cette carte de la Mort ?