kathye

Il était donc très fort, sortait officiellement avec Kathie , une femme belle, intelligente et avisée..Et quand il disparaissait de temps en temps mais jamais longtemps, personne ne s'en offusquait. Il se souvenait des conseils de son copain Andrew : sois le plus discret possible, George, ne les laisse pas te rabaisser. Ils te traiteront comme de la merde. Et, pensait George, maintenant que cette maladie qui est un vrai marquage court les rues, ils se gêneraient encore moins...De fait, il était plus prudent que jamais. Quand il avait sa mère au téléphone, elle le faisait parler de Kathie. Son père l'interrogeait aussi. C'est que Yioda, maintenant secrétaire, fréquentait un garçon très sérieux, un commerçant. Et puis Mélanie, qui avait beaucoup travaillé avec son frère comme maquilleuse pendant la période Wham, était amoureuse. Bon, ça prenait tournure ! George ne disait pas le contraire. Il avait acheté une maison à ses parents et comme il l'avait dit, une Rolls Royce à son père. Celui-ci n'était plus restaurateur. Il faisait travailler les autres. George sentait bien que les non dits s'accumulaient. Son père ni sa mère ne savaient de sa vie privée que ce qu'il voulait bien leur en montrer mais quelque chose n'était pas dit. George avait atteint cette célébrité dont il rêvait mais avec eux, il était perturbé et secret, bien trop secret. Ils en arrivaient à regretter le temps où il s'entraînait à danser et à chanter avec Andrew dans le garage. Là, ils lisaient en lui comme dans un livre ouvert ; ce n'était vraiment plus le cas !

 

George-Michael-sur-scene-en-1988_original_backup

De toute façon, star système oblige, il devait partir en tournée. Celle-ci dura neuf mois entre février et octobre 1988 avec trois spectacles finaux à l'été 1989. Elle comprenait au total cent neuf spectacles dans seize pays. Elle permettrait à George, qui en ressortit éreinté nerveusement, de comprendre à quel point on pouvait épuiser un artiste en tirant de lui tout ce qui était possible...

Il est magnifique ! Vous ne serez pas déçus !