HIV

La grande notoriété de George met celui-ci en face de ses contradictions. Il voudrait dire qu'il a pris les femmes pour des faire valoir et que la réalité est autre mais en des temps où le sida terrifie, c'est difficile...

Mais justement, maintenant qu'il changeait, il ne pouvait plus se cacher derrière elle. Elle avait son franc parler d'ailleurs et savait le renvoyer à lui-même. Ce qu'il était, il devait le dire...

J'ai de la chance avec Kathy. Elle était très mal à l'aise avec la quantité de publicité résultant de la vidéo que nous avons faîte ensemble ( I want your sex)... Je lui fais beaucoup confiance car elle est très protectrice envers elle-même et avec moi-. Elle m'a dit très clairement qu'elle ne voulait pas que notre relation devienne une propriété publique... Mais j'ai appris à être beaucoup plus détendu en matière de publicité. Avoir une vie personnelle stable aide, mais j'ai fini par comprendre qu'il y avait des choses plus importantes à craindre.

Elle l'avait peut-être dit, oui, que leur relation devenait être plus privée mais il fallait s'entendre...Avec ce clip où elle déambulait en lingerie claire et où il n'était question que d'aller au lit, on ne pouvait pas vraiment parler de secret d'alcôve bien gardé. Elle en avait assez et voulait changer de cap. Elle était de taille à gérer sa carrière de maquilleuse seule, à lancer sur le marché une gamme de maquillages et une autre de soins mais elle ne pouvait plus rien pour George et du reste, sur le sujet, elle était directe :

J'aime ce que tu es, j'aime ce que tu chantes et j'espère que tu chanteras toujours. Mais pour ce qui est de moi avec toi ou de toi avec moi, je ne veux plus que tu en parles avec les journalistes. Ce sujet est définitivement clos alors s'il te plaît, ne remets pas le couvert...Plus un mot, ni maintenant, ni plus tard...Ne t'inquiète pas, je sais où j'en suis. Et toi, essaie de faire pareil...

Oui, il allait essayer et ce serait beau, ce serait bon...Il avait dans la tête des images de ciels clairs, d'étreintes amoureuses profondes, de vrai partage. Il voulait aimer et il voulait voir dans les yeux de l'autre la réponse à cet amour...

Cependant, tandis qu'il laissait ce besoin d'aimer envahir son cœur et qu'il se persuadait qu'il devait cesser de mentir pour entrer dans une nouvelle dynamique, aux États-Unis et ailleurs, le monde de la médecine s'était affolé. Le Sida, qui avait d'abord frappé la communauté homosexuelle, s'en était pris aux hémophiles, aux transfusés, atteignant des femmes enceintes ou de bébés. Ce virus, transmis par le sang, les sécrétions vaginales, le lait maternel ou le sperme attaquait le système immunitaire et l'exposait aux infections opportunistes comme la tuberculose ou la pneumonie. C'était l'hécatombe.