rio RIO

Il ignorait que le jeune spectateur continuait, tout en gagnant le sortie, de se retourner pour voir si la star qui venait de l’éblouir n'allait pas paraître devant lui...Le lendemain, George eut l'esprit tout entier occupé par cette belle figure. S'il allait revenir ce soir...Non, s'il vient ce soir et s'il fait pareil...Non, il fera pareil...Il faut que j'arrive à savoir pour lui, pas pour moi......Il faut que je sache...Il dégage un tel charme...Je suis tellement prêt à l'aimer et lui..

Mais il n'y avait pas de crainte à avoir car le second soir, il était de retour, le Brésilien auquel George avait pensé toute la journée. Il était vêtu de noir cette fois et était venu seul. Et il regardait, et il souriait, confiant, attentif, d'une grâce si intuitive et si solaire qu'il était impossible de ne pas être bouleversé. Comme la veille, il avait l'air d'attendre de saisir sa chance et d'être sûr qu'elle viendrait. C'était déjà la seconde partie du concert et George, tout en cuir, un simple gilet passé sur son torse nu continuait de chanter, de danser et de tout donner. Quelqu'un m'a t'il déjà regardé comme cela ? Oui, mille fois oui et en même temps, non. Pourquoi est-il ainsi ? Qui est-ce ? Comment vais-je le retrouver ? Avec le service d'ordre que j'ai, il ne pourra jamais arriver jusqu'à ma loge...Je vais donner des directives ...Hier, il y avait cette fille et ça m'a mis dans le doute mais il est seul là ...Plus d'équivoque...Cette peau de miel ...Il doit être comme un fruit très sucré...Tu dois être dans mes bras...Tu dois...Mais c'était la même chose, après de nombreux rappels, il fallait se retirer et sans qu'il le voie, George, qui trépignait en coulisse, ne pouvait  savoir que son jeune admirateur tentait de sortir en dernier...