andrew-ridgeley1--a (1)

 

5. Tensions et déséquilibre

 -Oh Yog ! Tu attaques Sony ? Qu'est-ce qui se passe...

-Des ennuis...

-Si c'est trop dur, viens en Cornouailles. Je vis avec une femme, maintenant. Je vais me marier avec elle, tu l'apprécieras beaucoup.

-Merci, Andrew mais non, ça va...

-Oh, Yog ! Non, ça ne va pas.

-J'aime quelqu'un qui a le sida. C'est vraiment mon premier vrai amour.

-Ah, George, tu me vois bien mal à l'aise là...Je vais t'épargner le baratin, d'accord. Mets toi à l'écart et fais des choses calmes. Tu t'occupes de lui, j'imagine...

-Il est au Brésil, dans sa famille. Il est très faible maintenant. On se parle encore.

-Je suis vraiment navré.Viens en Cornouailles. Il me reste du matos. Tu composeras...

-Je...merci...

-C'est pour ça que tu es en guerre...

-Pourquoi ne devrais-je pas être en guerre ?

-Parce qu'il ne sert à rien d'être trop en colère...Yog, écoute-moi. L'industrie du disque te gonfle et crois-moi, je peux comprendre mais il y a façon de faire et façon de faire...Tu es déprimé, désespéré, tu crains de perdre celui que tu aimes...

-Et ?

-C'est une compagnie de disques très puissante !

-Je n'ai pas peur, figure-toi.

-Eux non plus, c'est bien le problème...

-Mais ce procès est déjà lancé...

-Attends toi à ce qu'ils aient du répondant...George ! Prends du recul...

-Non.

-Mais enfin, Yog, ça va changer quelque chose pour lui ?

-Si c'est cela que tu sous entends, ça ne le fera pas revenir quand il sera mort.Mais ma colère est juste.

-Bien. Je viendrai te voir à Londres. Tu es d'accord?

-Je serai content de voir.