harcelement

Bien qu'épris de Kenny avec lequel il a une très officielle liaison, George cherche toujours l'aventure. Un matin, dans un parc californien, la tentation est trop forte...

Le mois d'avril s'annonçait beau et les jours filaient, cléments, quand George mit le cap sur Beverly Hills. Les quartiers chics pour changer...Il se rendit au Rogers Memorial Park et en parcourut les jolies allées bordées d'impeccables pelouses et de grands arbres en s'amusant de tant d'ordre et de propreté. Il avait lu à l'entrée qu'avant de porter le nom d'un acteur hollywoodien plutôt oublié qui avait été entre 1926 et 1928 maire de la ville, cet espace se nommait Sunset Park, ce qu'il trouva beaucoup plus joli. Il est vrai que Sunset Boulevard n'était pas très loin. George portait un jogging noir et des chaussures de sport. Il arborait de grosses lunettes noires, couvrantes, et avait enfoncé une casquette sur sa tête. Pour l'instant, il ne croisait personne d'intéressant mais ça allait se présenter, il était confiant. Au bout de quatre tours de parc, il croisa une jeune homme d'une trentaine d'années, blond et pas mal de sa personne. Il pourrait faire l'affaire, voyons cela...George insensiblement se rapprocha des latrines publiques pour hommes les plus proches, sans hâter le pas et conscient que le passant avec qui il n'avait échangé qu'un regard le suivait. Arrivé à bon port, ils restèrent distants l'un de l'autre, chacun deux paraissant accaparés par le bleu du ciel et la douceur de cette belle matinée puis le jeune homme entra en premier. Il n'y avait personne alentour, George le vérifia soigneusement. Sûr de lui, il entra à son tour. Le garçon, lui tournait le dos et faisait face à l'urinoir. Il n'y avait guère qu'à se coller à lui pour faire brièvement connaissance avec ce corps de sportif et cette nuque brune avant d'ouvrir ou de baisser ce qu'il fallait de vêtements pour pouvoir faire l'amour en silence. Tout paraissait parfait et du reste, l'acte s'engagea. C'était délicieux son partenaire inconnu lui répondant bien et le mettant dans un état d'excitation si violent que George eut le temps de se dire avec déception que ce serait bien trop bref. L'instant d'après, ils étaient quatre dans les toilettes pour hommes.