RC

En tout cas, le succès galvanisait George et l'incitait à se lancer dans de nouveaux projets. Chanter avec Ray Charles ! Il y avait souvent pensé. Néanmoins, il dut modifier ses attentes. En 2004, il devait mourir à Beverly Hills, à l'âge de soixante-treize ans...Figure majeure de la musique afro-américaine, il avait abordé de nombreux genres musicaux durant une carrière qui avait duré plus de cinquante ans : le jazz, le gospel, le blues, la country ou encore le rhythm and blues. Il était en outre fréquemment considéré comme l'un des pionniers de la soul, avec Sam Cooke et Solomon Burke. Mais contrairement à l'autre star américaine, Stevie Wonder, avec laquelle il avait chanté à plusieurs reprises et où tout s'était fait assez simplement, Ray Charles s'était fait prier. Trop vieux, trop fatigué déjà? George avait vu lui échapper le petit miracle qui lui avait permis d'aborder Aretha Franklin. Il aurait du logiquement le conduire au célebrissime chanteur. Il faudrait donc utiliser des voix originales de celui-ci, enregistrées aux alentours de1997/1998 pour un précédent projet de duos qui n'avait jamais été achevé et ajouter sa voix. Une façon de ressusciter le projet après la mort du grand interprète à d'ajouter une pierre à sa légende.