CHARLES ET GM 1

Toujours soucieux de se renouveler, George Michael enregistre une chanson avec la voix du chanteur disparu.

Blame it on the sun était une belle chanson de Wonder qui recoupait bien les thèmes si souvent abordés par George : l'amour défait, la peine, le regret mais la force de la vie et du soleil !

 

Où est parti mon amour disparu?

Comment puis-je continuer ainsi ?

Il semble que mon cher amour a disparu

Où est mon esprit?

Je suis loin d'elle

Oh oui, mon amour a disparu

Mais je blâmerai le soleil

Le soleil qui ne brillait pas

Je blâmerai le vent et les arbres

Je blâmerai le temps qui n'a jamais été suffisant.

Je blâmerai la marée et la mer

Mais, mon cœur me le reproche

Qui a ainsi éparpillé l'amour? 

charles

C'était aussi magnifique pour la légende Ray que pour celle de George. Celui-ci se plaisait à penser que le chanteur et lui avaient vécu l'un et l'autre une forme d'ostracisme. Mais Ray était noir et le racisme l'avait frappé de plein fouet, le privant de dignité, frappant les siens et le livrant à des êtres qui l'avaient cyniquement exploité avant qu'il ne réagisse et construise son immense carrière. George avait certes souffert de ne pas pouvoir dire son homosexualité mais quoi qu'il en dise, il avait réussi à la vivre dans un univers protégé. Il avait été bien moins persécuté que d'autres jeunes hommes de son époque qui eux, étaient sans privilège et avaient été frappés de plein fouet. En outre il n'était pas noir et avait pris bien moins de risques que le grand chanteur, qui s'était heurté à la ségrégation et l'avait combattu. Habile, il avait l'intelligence de s'en rendre compte. Non sans humour, puisque les enjeux étaient inégaux, il s'avouait un autre point commun avec la grande star : la tentation de la toxicomanie...