GM FONDATION

George Michael et Kenny Goss ont à coeur de mettre sur pied une fondation pour les artistes au Texas.

Puisque tout allait bien et que Kenny avait tant insisté, il fallait aller dans le sens de cette fondation pour artistes à laquelle il tenait tant ! Elle verrait le jour à Dallas en 2007 et Kenny n'aurait de cesse de la promouvoir. Il s'agissait de valoriser le travail de jeunes artistes émergeant afin que la présentation et la vente de leurs œuvres puissent aller à des causes charitables. C'était pour les deux hommes l'occasion de partager leur collection personnelle avec le public et d'interagir avec Dallas. L'art contemporain britannique y était particulièrement représenté avec plus de cinq cents œuvres, peintures, sculptures, installations....Michael et Kenny devaient peu à peu rassembler dans les vastes et très lumineuses salles d'exposition des pièces innovantes et souvent provocatrices transmettant certes les expériences personnelles des artistes mais résonnant sur un plan personnel, avec leur couple. Il s'agirait d'enrichir la communauté artistique de Dallas en lui ouvrant de multiples perspectives. Et puis, les deux hommes se voulaient novateurs : un musée traditionnel aurait du mal à exposer certaines œuvres sélectionnées alors que la Fondation pouvait aisément les accueillir. De la même façon que de plus en plus souvent, George laissait entrevoir qu'il aidait par l'envoi de sommes d'argent importantes des associations caritatives représentatives mais aussi de simples particuliers, il souhaitait montrer que sur le plan de l'art, il était non seulement curieux mais avisé...Une pierre de plus apporté à l'édification de sa légende. Rien ne semblait lui résister et bientôt, il partirait en tournée. Ignorait-il désormais, lui qui l'avait si cruellement su à une époque, que tout est friable et peut s'achever et que, pour peu que, sans avoir conscience, on redevienne très vulnérable et qu'alors on peut renouer avec ce qu'il y a de plus de plus sombre et de plus désespéré en vous ? Oui, il avait du oublier....