Dyonisos

Depuis pas mal de temps déjà, à cause de ses angoisses, de ses addictions et de son mode de vie parfois chaotique, il se demandait quel monstre il était en train de devenir. Mais avec cette redécouverte de la Grèce et de Chypre, la question cruciale lui paraissait être  : Te plairait-il d'être Dyonisos, George ? Et la réponse allait de soi : oui ! Dionysos était le fils de Zeus et de la mortelle Sémélé qui mourut très vite. Le Dieu des dieux prit l'embryon et le cacha dans sa cuisse afin de la protéger de Héra, son épouse jalouse. Lorsque le moment de la naissance arriva, il libéra son fils. Adulte, le demi-dieu offrit ce doux breuvage à ses amis, les génies de la forêt - les Nymphes, les Ménades, les Satyres et les Silènes – et les entraîna dans les joies enivrées. C'était la raison pour laquelle il était également appelé Bromios, le dieu bruyant. Les Ménades à ses côtés organisaient les fêtes orgiaques, en son nom, à la gloire de la nature fertile. Joyeux, il était aussi coléreux et se vengeait de ses ennemis...

Dans cet univers contemporain où tout était logique et vidé de spiritualité, il était bon de se sentir si proche de ce personnage si plein de vie né de la mythologie grecque...Il devrait s'en souvenir quand Andrew l'appellerait ou qu'ils se verraient à Londres, quand il irait voir son père au milieu de ses chevaux ou encore quand il se trouverait face à ses sœurs. Les apaiser ainsi...Et c'était compter sans Kenny bien sûr, Kenny, celui qui répondait si bien à la définition du compagnon dévoué. Quittant la Grèce à regret, il se rendit en Irlande où on l'applaudit avec une ferveur différente mais réelle. Puis il se dit qu'il rejoindrait son amour américain.