GERI

3.Un peu de soleil dans l'eau froide.

 Le temps de se poser un peu à Londres et il partirait pour Dallas. Geri Halliwell tenait à dîner avec lui et il était difficile de le lui refuser. Cette jolie rousse, il l'aimait bien. Tous  deux artistes, ils avaient démarré dans des groupes à succès et étaient amis depuis de longues années. C'était une amitié discrète mais très solide, nouée notamment par les deuils qu'ils avaient tous deux traversés à la même période, lorsqu'il avait perdu sa mère et elle son père. Vêtue de vert, elle était ravissante.

-Contente de voir un vrai ami !

-Moi aussi, content ; Dans les temps difficiles, tu sais être là !

-Toi aussi ! A chaque moment où je me suis sentie un peu vulnérable, où je me suis remise en question, tu as été là pour moi ! Tu sais, quand j’ai quitté les Spice Girls, ça a été difficile !

-Mais je sais ...

-Et quand j’ai eu ma fille, j’ai vécu chez toi ! C'était incroyable ! Tu es toujours présent dans ma vie, même si on ne se voit pas très longtemps...

Il souriait. Sa fille était avec elle, exubérante. Ils dînèrent et elles dormirent sur place.

-BlueBell Madona. Ta fille a un joli prénom !

-C'est moqueur ?

-Mais non !

Plus tard, elle aurait un fils qu'elle appellerait Montague George Hector, le second prénom ayant été choisi en référence à son ami chanteur, mort avant la naissance du bébé...

-Où est Kenny ?

-Ah, il devait venir mais il est sur un gros coup immobilier et il avait des rendez-vous avec des artistes à Dallas. Je vais rester deux mois aux USA avec lui, de toute façon...

-Je ne l'ai pas vu depuis longtemps !

-Il est souvent venu me voir pendant ma grande tournée. Il m'a rejoint à Paris, à Oslo, à Rotterdam aussi et j'en oublie...Il n'était pas question qu'on ne se voie pas.

-Aaaah quand même, tu es un courant d'air parfois !

Ils rirent. George aimait les femmes et la féminité. Leurs robes, leur peau, leur maquillage, leurs longs cils, leur poitrine sous leur robe, leurs jambes...Mais physiquement, c'était clair, il ne faisait plus l'amour avec elles. Geri avait cela de bien qu'elle était claire avec lui, lui vouant une amitié sans ambiguïté. Elle ne se perdait pas, comme certaines, dans des minauderies visant à lui prouver qu'elle était de taille à le faire changer d'avis. Elle aimait un certain types d'hommes, voulaient qu'ils aient envie de se marier et que l'élu ait envie d'un enfant. En ce sens, pour George, elle était parfaite.

-Melanie ?

-Elle vivait ici mais je n'y suis plus à cause de ma tournée. Elle habite dans le coin.

-Mais quand même, qu'elle veuille vivre avec toi à vos âges !

-Oui, je sais. Elle est très attachée à moi. Elle est seule avec sa fille...

-Très attachée !

Geri fit une grimace si comique qu'il éclata de rire. Il l'aimait bien, cette fille.

-Il faut qu'elle se remarie...

geri 2

-Tout le monde n'est pas comme toi, que veux-tu...

-Mais qu'est-ce qu'elle fait ?

-Elle est coiffeuse !

-Oh mais avec les relations que tu as, elle peut s'employer !

Quant à l'alcool et à la toxicomanie, elle devait bien avoir été informée mais elle ne faisait aucune remarque. George était adulte. Il devait savoir...

-A propos quelle est la différence entre ton salon d'été et ton salon d'hiver ? Je vois à peu près le même mobilier. Les œuvres d'art sont différentes, c'est vrai...Mais sinon ?

George eut un rire clair.

-Même mon manager ne sait pas répondre à cette question !

 

Vraiment recevoir Geri était un bain de jouvence !