pas L4ACTEUR

George avait de nouveau tourné pour la télévision sans jamais penser y faire carrière. On le disait pourtant doué. Il fallait bien sûr comprendre que puisqu'il avait pris de l'âge pour se livrer à d'épuisantes tournées, il resterait très visible. Ne parvenant pas à prendre au sérieux ce genre de propos, il avait pris ce qu'il y avait de mieux dans les expériences proposées. En 2008, par exemple, les créateurs de la chanson Eli Stone,  Greg Berlanti et Marc Guggenheim, avaient souhaité que les chansons de George Michael qui ponctueraient les différents épisodes soient en lien avec la vie du personnage principal. Cet Eli Stone était un avocat interprété par Johnny Lee Miller. Au départ, chaque épisode de la série porterait le nom d'une chanson de George mais bientôt, les créateurs de la série allèrent plus loin. Ils imaginèrent que le héros hallucinait la présence du chanteur qui jouait de ce fait dans quatre épisodes de la série comme artiste invité. Il y interprétait ses chansons, comme FaithOlderAmazing, ou encore une reprise de Feeling Good. Dans le neuvième épisode de la première saison, le rôle de George Michael avait davantage d'importance et il n’apparaissait plus comme une hallucination. Dans cet épisode, il aidait financièrement une école américaine pour qu'elle donne de vrais cours sur la sexualité. En effet, le programme d'éducation sexuelle de cette école ne dispensait que des cours sur l'abstinence et, en guise de protestation, une jeune fille diffusait un jour  I Want Your Sex dans les haut-parleurs de l'établissement. Cette expérience là était à retenir mais George campait sur ses positions : il ne deviendrait pas acteur.

 Afin de clôturer sa tournée 25 Live, il se produisit en concert en Australie en 2010. Il monta sur scène à Perth, à Sydney et à Melbourne. Puis il s'arrêta. Il était clair que ce bilan de vingt cinq ans de carrière était un triomphe et qu'il avait obtenu le succès et la reconnaissance du public.Toutefois, il sut vite qu'il allait se parjurait.

Oui, c'est vrai, il avait perdu Kenny mais pour rien au monde il n'aurait renié sa tournée passée y compris dans son extension américaine et australienne. Quand il était ainsi sur les routes, ceux qu'il avait perdus parce qu'ils étaient morts ou s'étaient écartés de lui ne le faisait plus souffrir. Il peut être difficile de dire qu'il était heureux mais il n'était, en tout cas, pas malheureux. Mais on lui conseillait de s'assagir et il tenta de le faire.