07 janvier 2020

LUCAS ET KYRILL.

France Elle     LUCAS ET KYRILL.   Récit initiatique.    
Posté par merlinetviviane à 15:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 janvier 2020

LUCAS ET KYRILL. Pistes de lecture.

LUCAS ET KIRYLL : L'ODYSSEE D'UN ENFANT MALADE. Parce que très vite, il est sans cesse malade, Lucas ne peut remplir la mission que ses parents lui ont assignée : réussir à l'école et dans la vie et être un crac ! Ah Thor est entré dans le corps de Lucas et il veut lui prendre la vie. C'est sans compter sur les forces du Bien et leur capacité à s'incarner sous les formes et dans des lieux les plus inattendus ! D'un village de la Sarthe à un hôpital grenoblois, d'une villa près de Milan au port de Naples et aux ruines de Pompéi,... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 janvier 2020

LUCAS ET KIRYLL. Monstres et épreuves dans la villa Ada.

Lucas et Nicolas se sont enfuis d'un hôpital pour enfants malades avec l'aide d'un jeune italien, Stefano. Celui-ci les conduit à la villa Ada, dans le nord de l'Italie. Là, chacun des enfants dooit parcourir plusieurs salles où il a des visions. Celles que parcourt Lucas le mette face à Ah Thor, l'image de la mort... Aux quatre directions cardinales, il vit une image de lui-même. Il se découvrit d'abord possédé par Ah Thor à l'âge de quatre ans, quand il était tombé si malade et sentit triste. Il se vit combatif à l'école primaire... [Lire la suite]
07 janvier 2020

LUCAS ET KIRYLL. Réconfort et promesses de départ.

    Dans la villa Ada, Lucas, enfant malade, a eu d'étranges visions. Son guide, Stefano, un italien rieur, le réconforte... Assis sur un banc près d'une fontaine ombragée, Stefano l'y attendait. Il chantonnait quand Lucas s'assit à côté de lui. -C'est une chanson à la mode, comme tu les aimes ? -Non. C'est une mélodie que j'ai inventée. Il s'agissait d'une litanie aux rythmes entêtants qu'aucune parole n'accompagnait. Elle était mélancolique mais l'enfant l'aima car elle était pleine de douceur. -Tu as trouvé... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 janvier 2020

LUCAS ET KIRYLL. Effervescence à Naples.

  5 Signorella à Naples. Après de nombreuses épreuves, deux enfants, Lucas et Nicolas arrivent à Naples où ils connaissent un temps de répit. La surprise fut immense pour Lucas. Il ne s'agissait plus cette fois de rester cachés quelque part dans un lieu isolé. Ils étaient à Naples et qui plus est en plein centre historique. Ils marchaient avec Stefano qui se montrait singulièrement bavard et bien informé. C'était stupéfiant ! D'autant que pour la première fois ils n'étaient plus des reclus mais des promeneurs... [Lire la suite]
07 janvier 2020

LUCAS ET KIRYLL. Marcher dans Naples. Été et bonheur.

A Naples, après bien des épreuves, les enfants Lucas et Nicolas se remettent de leurs émotions en compagnie de Stafano, leur guide habituel et de Signorella, une italienne mystérieuse.  Le pendant de cette forteresse paraissait être le célèbre Château de l’œuf. C'était une construction magnifique située sur l’îlot de Mégaride, à l'intérieur du golfe de Naples. La légende soutenait qu'un œuf caché soutenait la structure du bâtiment...Lucas adora cette énorme forteresse, sa terrasse et son port touristique aux couleurs... [Lire la suite]
07 janvier 2020

LUCAS ET KIRYLL. En fuite. Bonheur et malheur.

A Naples ou ils ont suivi un jeune italien, Stefano, Lucas et Nicolas, deux enfants qui veulent échapper à la mort, poursuivrent leurs aventures. Nicolas, cependant, ne va pas bien... Il avait donc vu des paysages dévastés où triomphait la mort et il s'était battu. Il le disait à mots couverts. Était-ce l'étrange statue de monstre qu'il avait choisie dans le salon qui l'avait attaquée ou un personnage issu d'un des hublots ? Pourquoi était-ce des morsures ? Avait-il perdu beaucoup de sang ? Refusant d'écouter... [Lire la suite]
07 janvier 2020

LUCAS ET KIRYLL. Caterina Signorella.

  A Naples où ils se réfugient, Lucas et Nicolas, deux enfants en fuite, font la connaissance d'une italienne, Caterina Signorella... Grande, mince, assez belle, Caterina Signorella était médecin. Elle était brune et avait les yeux dorés. Son phrasé, lent et distingué, contrastait avec le débit rapide du jeune italien, le premier guide. Elle était napolitaine d'origine et son érudition, contrairement à celle de l'ange italien qui avait pris les deux garçons en charge, n'avait rien de factice. De Naples, elle savait beaucoup. ... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :