Naples - Sept 2009 (2)_jpg

5 Signorella à Naples.

Après de nombreuses épreuves, deux enfants, Lucas et Nicolas arrivent à Naples où ils connaissent un temps de répitLa surprise fut immense pour Lucas. Il ne s'agissait plus cette fois de rester cachés quelque part dans un lieu isolé. Ils étaient à Naples et qui plus est en plein centre historique. Ils marchaient avec Stefano qui se montrait singulièrement bavard et bien informé. C'était stupéfiant ! D'autant que pour la première fois ils n'étaient plus des reclus mais des promeneurs anonymes savourant le bonheur d'une belle promenade. Modifiant leur allure vestimentaire, l'Italien avait veillé à ce qu'ils ne ressemblent pas à ces vacanciers caricaturaux qui prennent des photos en ville en restant bien groupés de peur qu'on les vole. Il avait donc proscrit, les couleurs trop vives, les grosses casquettes, les chaussures de sport voyantes et les sacs à dos bourrés de chips et de canettes de soda. Portant des vêtements sobres, ses deux protégés ressemblaient à s'y méprendre aux jeunes italiens qu'ils croisaient. En un tournemain, Stefano avait de nouveau teint les cheveux de Lucas qui, de nouveau était brun. Quant à Nicolas, il n'arborait plus ses lunettes à grosses montures blanches. En blanc ou bleu marine, ils portaient des vêtements simples et faisaient profil bas.

Pour que leurs découvertes soient belles, Stefano leur avait donné de petits guides de la ville ainsi que des appareils jetables car il aurait été stupide de ne pas prendre de photos. Il était bien entendu, cependant, que seuls les monuments seraient photographiés...

Tantôt en voiture, tantôt en transports en commun, il les promenait et suscitait le ravissement. Piazza del plebiscito, les enfants contemplèrent émerveillés la basilique Saint-François de Paule entourée d'une vaste colonnade. Ils adorèrent cette place de forme elliptique qui est le cœur de la ville. Ils furent impressionnés par le Castel Nuovo qui surplombe toute la ville portuaire et par sa composition architecturale très hybride. On y accédait par un arc de triomphe. Stefano leur dit qu'il s'agissait du musée archéologique de la ville et que Naples ayant eu une histoire aussi riche que mouvementée, ce lieu contenait d'innombrables trésors. Lucas , qui malgré sa maladie, avait été un élève curieux et un boulimique de nouvelles découvertes, en fut persuadé. Il voulait visiter les lieux. Stefano l' assura qu 'ils reviendraient tous deux, l'endurance de Nicolas étant limitée.