2115

Il est temps pour Bertrand Dangle-Defort de dresser Anna comme elle doit l'être.

Et maintenant, Anna...
Dans le studio, elle m’attendit et je la découvris comme demandé, son imper encore bien fermé et ceinturé, droite sur ses hauts talons. Au mur, derrière elle, il y avait des barres de bois qui servaient pour les entraves et au plafond, des poutres apparentes d’où pendait, à un endroit, un jeu de cordes. Elle ne pouvait pas, ne pas avoir vu un pilori de couleur noire, un prie-Dieu assez joli dont une partie était recouverte de velours rouge. Sur une table, étaient étalés des objets de plaisir et sur une autre, des objets plus punitifs. Et il y avait une armoire à vêtements sciemment laissée ouverte…bien sûr, il s’agissait tout de même d’un studio avec un petit décrochement pour la cuisine et un autre pour une minuscule salle de bain. Il y avait bien un canapé lit, une table basse et de petits meubles. De nombreux livres garnissaient des étagères de bibliothèque. Une table de bureau recevait un ordinateur portable tandis qu’une autre supportait un vase plein d’orchidées. On pouvait vivre ici, on pouvait mener une vie « normale ». C’étaient ces aménagements qui surprenaient, désarçonnaient, elle du moins…
Je lui dis bonjour, en déposant mon sac sur le canapé. Elle posait ses yeux sur moi, ces yeux qui dans cette lumière, paraissaient plus verts que bruns et je retrouvai dans son visage et son regard cette beauté que j’y avais déjà vue et dont je savais bien qu’elle était intimidante.
Elle me répondit.

-Bonjour, Bernard.
-"Monsieur". Il faut m’appeler ainsi. Nous y sommes maintenant.
Elle serra les lèvres et je la vis frissonner.
Je tentai de la décontracter en faisant preuve de cet humour noire qui, je le savais, pouvait la faire rire. Je désignai de la tête les différentes « installations » qui précisaient nettement l’utilisation qu’on pouvait faire du lieu et lui dit :
-Joli agencement, tu ne trouves pas ?
Elle ne put s’empêcher de sourire et sans que j’aie demandé quoi que ce soit, elle défit la ceinture et les boutons de son imperméable puis le fit tomber à terre.
Je fus suffoqué.