l-actrice-marilyn-monroe_887636

Ils sont là, nets et dressés, leurs pointes s’érigeant avec plénitude. Ils affichent une volonté de plaisir tandis que, sous la dentelle, s’atténue l’intensité de la beauté d’une femme et qu’une croix noire à l’obstinée finesse, sépare l’encolure et le visage d’une poitrine provocante et isole un sein d’un autre.

 L’affirmation, le reniement, l’affirmation.

Voilette et croix n’emprisonnent pas Geneviève dont la liberté reste entière. Le regard appelle et les seins se renflent.

Avec elle, il n’en va de même car personne n’est l’autre. La chambre du palace est tendue de bleu alors que l’autre l’était de jaune. La lumière est plus vive. Le photographe, méfiant, se plaint vite du corset noir lacé dans le dos, des bas résilles et de la coiffure trop « chargée » du modèle. Décidément, Sylvia Hemmes ne sait pas grand-chose. Mieux vaut soupirer et faire son travail.