30 mars 2019

Julien de Lille...

  Il ne va jamais à Anvers seul. Il a des copains de longue date. Samuel, Axel, Clément, Paolo...Lisa les connaît mais ignore tout de cet aspect d'eux. La virée se décide un ou deux jours avant. En général, les partants peuvent aller de deux à quatre ; L'objectif est de délirer, de lâcher prise. Pendant toute le trajet, ils disent tout et rien et à l'hôtel, au moment où ils déposent leus affaires, ils continuent de vivre dans un autre univers. Un univers où serait soi-même et quelqu'un d'autre, avec le pouvoir de l'argent... [Lire la suite]

30 mars 2019

Julien de Lille...

  Au bout du compte, à Anvers, une conclusion s'impose toujours. La Thaïlandaise, l'Africaine ou l'Italienne font leur entrée. Il y a aussi des slaves et bien sûr des hollandaises, des slaves et des françaises. Le plaisir est là, il leur est donné. Quand ils rentrent à l'hôtel, ils s'effondrent ; Tout est bien. Les draps sentent bon. L'hôtel est confortable, sinon luxueux. La réceptionniste de nuit est aussi charmante que celle de jour et le silence est délicieux. Au matin, ils parlent encore de cuisines variées pour... [Lire la suite]
30 mars 2019

Julien de Lille...

     Et lui ? Que peut-il dire ? « Je ne sais pas. Mes parents me donnaient l'impression de s'adorer et d'être frustrés. Je n'étais pas à l'aise adolescent. On me trouvait beau garçon, pourtant mais ça n'a jamais suffi. Les filles, j'ai compris qu'elles voulaient bien le sexe mais qu'elles étaient différentes ! On n'a encore rien de commun et, déjà, c’est difficile de parler de sexe ! Alors, je me dis que dans un couple, c'est pire. On n’ose pas, et puis la sexualité des femmes est... [Lire la suite]
30 mars 2019

Julien de Lille...

Samuel est un compagnon épisodique ; Deux, trois fois par an, il appelle Julien pour aller en Belgique et le reste du temps, il fait cavalier seul. Beaucoup plus âgé que les autres, il a perdu toute jeunesse et toute prestance physique. Déterminé, il est aussi pragmatique. Il affirme : «Dans une relation, faut faire des concessions, si je n’étais pas allé avec des prostituées, mon ménage n’aurait pas duré : ma femme n’accepte pas tout, j’y vais trois fois par semaine et je passe ça en notes de frais. Je vous assure... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 16:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,