06 janvier 2018

Les hommes et leur mère : Pierre Fieschi.

      PIERRE FIESCHI CELUI DONT LA MERE EST MALADE Elle va se faire opérer demain, c’était prévu bien sûr, mais ça me fait quelque chose. Elle a senti une petite grosseur dans le sein gauche, il y a quelques mois, en faisant sa toilette et elle a consulté. Le docteur Fontaine ; je dirai même plus l’éternel, l’immuable docteur Fontaine, celui non de mon enfance, car je ne suis pas si jeune, mais de mon adolescence ; celui à qui je confiais les lourdeurs familiales et les premières et délectables... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 10:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 janvier 2018

Les hommes et leur mère : Guillaume Mercantour.

  GUILLAUME MERCANTOUR CELUI QUI AIME LA FETE DES MERES   Je vais certainement vous surprendre mais j’adore la Fête des mères. Et non seulement j’adore cette fête mais je proclame son importance, pour moi bien sûr mais pour tous. Vous allez me répondre, en lecteur avisé et indulgent, que c’est une célébration qui, même pas si ancienne, a une légitimité ; qu’elle n’est pas mercantile comme Noël où offrir des cadeaux à des enfants, qu’ils soient vos rejetons ou ceux de membres de votre famille, relève plus du diktat... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 janvier 2018

Les hommes et leurs mères : Aurélien Bastide.

    AURELIEN BASTIDE LE FILS DE LA FEMME POUPEE     Elle est comédienne, enfin elle l’était car elle a pas mal d’argent maintenant et ne tourne plus guère. Naguère, elle avait des premiers rôles dans des films qui repassent à la télé, ce qui signifie donc qu’ils devaient être importants. Elle avait des choses à faire au théâtre et les faisait bien à ce que j’ai compris. Maintenant, elle apparaît quelquefois au cinéma dans des emplois nouveaux mais secondaires. Comme le « quelquefois » signifie... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 janvier 2018

Les hommes et leurs mères : Emmanuel Bastiani.

  EMMANUEL BASTIANI Celui qui défend les mères   Il y a vraiment une chose à laquelle je ne comprends rien. Je sais le mot « chose » est à éviter quand on écrit un texte ; il n’est pas très littéraire et c’est un fourre-tout malcommode qui peut vous jouer des tours. Mais, je n’en trouve pas d’autre. De toute façon, je ne suis pas un littéraire et les mots vagues ne me dérangent pas, dès que je suis sorti du cadre de ma profession. Alors, je reprends : Il y a une « chose » qui... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 09:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :