03 septembre 2017

George D. Celui qui meurt...

  FRANCE / ELLE     Georges D. Celui qui meurt.   Roman  
Posté par merlinetviviane à 10:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 septembre 2017

George D. Celui qui meurt...Roman.

         Soyez plus fort que votre passé, le futur vous accordera peut-être une chance... Cow-boys and Angels. George Michael.        
Posté par merlinetviviane à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 septembre 2017

Introduction : George D, celui qui meurt...

  Avertissement :  Intrinsèquement lié à la disparition de George Michael en décembre 2016, ce texte n’a aucune fiabilité biographique. Il faut le voir comme une ébauche ou encore comme une recherche personnelle. Combien d' images multiples de lui-même la star britannique a-t'elle pu renvoyer à des êtres bien plus jeunes que lui? Il s’agit donc purement et uniquement d’une rêverie sur les paradis et les enfers d’un chanteur et d’un musicien brillant et protéiforme dont la personnalité reste, quoi qu'on en... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 septembre 2017

George D. Celui qui meurt...Londres...

  George - Tu t’enfermes beaucoup trop. - Tu me l’as déjà dit vingt fois ces trois derniers jours. - On a des sorties en vue : des spectacles, des amis. Ne refuse pas tout. - Je ne refuse pas tout, je sélectionne. Je n’en ai rien à faire de cette comédie musicale dont tu me rebats les oreilles. - Parfait ! Chez Kate, dans trois jours ? - Oui. - Et ensuite. - Je ne sais pas. - Je viendrai te voir le jour de Noël. Tu le sais ? - Oui, j’en serai heureux. - La veille, tu seras avec tes sœurs ? ... [Lire la suite]
02 septembre 2017

George D. Celui qui meurt...Londres.

    George: - Ne me réponds pas comme ça. Je suis ton compagnon. - Tu l’es, c’est vrai et tu me protèges de moi-même…Tu as raison, Paul, tu as raison. Tu sais ce qui est bon pour moi. Mais à ce compte-là, ce n’est pas chez moi que je devrais passer les fêtes de Noël mais plutôt dans une de ces délicieuses cliniques où j’ai passé des semaines mémorables. - Ces cures étaient nécessaires. Le médecin dit que tu… - Que je ? - Tu dois prendre soin de toi. - Mais c’est ce que je vais faire ! Allez-laisse-moi. -... [Lire la suite]