18 août 2017

George D. Celui qui meurt...Un sauvetage difficile.

  Jonathan et Nicholas, deux jeunes artistes, sauvent de la noyade un inconnu récalcitrant... Nicholas :  J’étais avec Jonathan sur la plage quand on l’a vu. En guise de plage, c’était plutôt une crique et de la villa, l’accès en était difficile. Il fallait emprunter un escalier escarpé aux marches parfois étroites ou abîmées. En général, on y allait tous ensemble et à la queue leu-leu ou par deux ou trois, plutôt le matin ou en début d’après-midi. Décembre à Roquebrune était théoriquement « un mois froid ».... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 août 2017

George D. Celui qui meurt...Le Rescapé...

    En vacances sur la Côte d'azur pour les fêtes de Noël, un  groupe de jeunes artistes recueillent un homme qui a attenté à ses jours. Cet inconnu est une star en déroute... Nicholas : Au sommet de l’escalier de pierre, l’étrange miraculé du suicide a enfin paru retrouver ses esprits et nous a regardés comme si nous étions enfin des personnes et non d’étranges créatures. Quittant sa dureté, il est devenu un homme simple. - Je vous ai causé bien du souci ! Vous êtes jeunes et en vacances et je vous ai... [Lire la suite]
17 août 2017

George D. Celui qui meurt...George D. Dans la villa...

Marjan : George D. arrive... Il a mis quelques jours à « quitter mentalement son auberge discrète ».  Il  s’est cantonné dans une chambre proche de celle de Carolyn et nous ne l’avons d’abord pas trop vu. Sans doute y dormait-il beaucoup et récupérait-il car cet air de somnambule qui cherche la mort commençait à le quitter. De cette façon, il était plus rassurant. Toutefois, il demeurait encore trop seul alors qu’un homme dans sa situation ne devait pas l’être, sous  peine d’être rattrapé par ses démons. On... [Lire la suite]
17 août 2017

George D. Celui qui meurt...Marjan. Avant Noël.

Marjan : se souvenir de Georges D. Au début de sa carrière, il s’était adressé à un public de collégiennes ou de lycéennes énamourées et ses tenues provocantes avaient aidé à la création d’un mythe : le beau jeune chanteur, en blouson de cuir, barbe de trois jours, ray ban et santiags qui était prêt à séduire les midinettes. Quand il en avait eu assez de donner le change pour rien puisqu’il s’avérait que sexuellement, il n’était pas attiré vers les femmes, il avait modifié son image publique. Elle était restée virile mais les... [Lire la suite]