02 octobre 2017

Sévère et Anna D. Partie 1. A Florence.

  Tout en devisant avec mes amis, je m’amusais à les contempler. Le rouge à lèvres des femmes, leur décolleté savant et leurs escarpins allaient de pair avec le savant négligé des hommes qui connaissaient les belles matières. Et tout allait de pair ; les montres couteuses étaient discrètes au poignet, le cuir des escarpins et des mocassins étaient de très belle qualité et les parfums portés par eux souvent fleuris et bien estivaux. Tout ce monde- là était beau… Je rentrai à l’hôtel et lut mon guide de voyage jusqu’à une... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 18:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 octobre 2017

Sévère et Anna D. Partie 1. Façonner Anna.

    Ce qui est important, c’est ce que je fis d’elle, la femme de Paris, pendant cette période. Chaque soir, elle me laissa un message, comme demandé et chaque soir, elle me laissa une photo d’elle. Je demandai d’abord à ce qu’elle me ne montrât que ses vêtements, devenant pour l’occasion, une sorte de mannequin sans tête. Elle fit cela deux soirs de suite, dévoilant deux robes austères et mal coupées. Elle avait les bras le long du corps. Le troisième soir, elle me présenta un visage nue : pas de maquillage, pas... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 18:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 octobre 2017

Sévère et Anna D. Partie 1.

  De cette présentation morcelée d’elle-même, je retins surtout une volonté de se montrer et d’être dans l’obéissance tout en adoucissant les représentations qu’elle faisait d’elle-même. C’était difficile à expliquer. Elle se montrait, tronquée comme je lui demandais et elle se donnait très certainement à moi mais rien n’était dur. Elle semblait glisser doucement. Sauf le premier soir où, ébloui par Florence, je ne lui répondis pas, je commentai brièvement les photos envoyées. Jamais, je ne lui dis que ces beaux seins... [Lire la suite]
Posté par merlinetviviane à 18:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :